Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le fabuleux destin de Raymond Poulidor ce Lundi 06/07 à 20h50 sur France 3

[Infos TV] Documentaire : Poulidor Premier ce lundi 06 Juillet 2015 à 20h50 sur FRANCE 3 !

Raymond Poulidor a connu une carrière incroyable, pleine de rebondissements, de gloire et de malchance. Un destin particulier que France 3 retrace ce soir dans le documentaire Poulidor premier, réalisé par Patrick Jeudy et riche de nombreuses images d'archives.Appelé affectueusement «la Pouliche», puis «Poupou», Raymond Poulidor (79 ans) a marqué de son empreinte le cyclisme français. D'abord par sa popularité. «Raymond Poulidor fut et est resté pour plusieurs générations, un mythe. Celle qui avait entre 10 et 20 ans dans les années 60 et celle de leurs parents, qui avaient été adolescents pendant le Front populaire. De là à penser que Poulidor fut le symbole d'une classe - ouvrière, d'artisans, populaire et rurale -, il n'y a qu'un pas...», explique Patrick Jeudy. Une popularité née grâce à sa grande simplicité, son courage et son sens de l'honneur et du devoir. Ce fils d'agriculteurs élevé dans un milieu très modeste n'a jamais pris la grosse tête. Un jour qu'un journaliste lui demandait ce qu'il aurait fait s'il n'avait pas été cycliste, il répondit: «Je serais sûrement resté à la ferme et je serais certainement aussi heureux».


Mais le vélo a été sa plus grande passion. Adorant son sport au point de ne le quitter qu'à 41 ans! Et c'est justement cet amour pour son sport qui lui a permis de faire face à toutes les épreuves vécues durant sa carrière. Et il y en a eu! «Poupou» est en effet également connu pour sa malchance. Son premier Tour de France, en 1962, ne sera que l'amorce qu'un enchaînement de coups du sort. Cinq jours avant le début de l'épreuve, il fait une chute l'obligeant à concourir plâtré, puis crève plusieurs fois sur le parcours... Ces événements marqueront le début de sa légende. Mais c'est le Tour 1964 qui restera gravé dans toutes les mémoires. Après un combat énorme face à Jacques Anquetil, Poulidor termine deuxième à seulement... cinquante secondes de son adversaire. S'il n'a finalement jamais remporté le Tour de France en quatorze participations, son courage dans cette compétition restera gravé. Et, malgré sa réputation d'éternel deuxième, cet homme de la terre sait qu'il a tout gagné: «Le vélo m'a tout apporté», a-t-il déclaré avec émotion le jour de l'arrêt de sa carrière.


À savoir


En 1975, soit deux ans avant de prendre sa retraite, Raymond Poulidor reçoit 12.000 cartes postales pour son anniversaire, preuve de son énorme popularité à l'époque. En 1976, pour son dernier Tour de France, il termine troisième devant un public acquis à sa cause. «Poupou» quitte la scène internationale en 1977, après 17 ans de carrière et le coeur gros. «J'ai aimé le vélo par-dessus tout. Cela fait mal au coeur, je suis triste», a-t-il déclaré.

Tag(s) : #INFOS TV

Partager cet article

Repost 0