Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

    

 

[Cyclisme] Tour de France 2010. 20e et dernière étape : Longjumeau - Paris Champs Elysées (102.5 km)

 

La dernière étape du Tour, avec son arrivée prestigieuse aux Champs-Élysées, sera également la plus courte, avec seulement 102,5 kilomètres. Il s’est parfois produit que certaines soient encore moins longues parce qu’il avait fallu les raccourcir à cause des conditions climatiques. Mais sinon, il faut remonter à 1989, lors d’une étape entre Bourg d’Oisans et Villard-de-Lans, pour en trouver une plus courte. Elle était de 91,5 kilomètres et c’est Laurent Fignon qui s’était imposé.Il avait alors cru que ses cinquante secondes d’avance sur Greg LeMond suffiraient pour s’imposer à Paris. Il allait lui manquer huit secondes.

    

 

Place Coureur Temps / Ecart
1 ESP A.CONTADOR (AST) 89h16'27''
2 LUX A.SCHLECK (SAX) à 39''
3 RUS D.MENCHOV (RAB) à 02'01''
4 ESP S.SANCHEZ (EUS) à 03'40''
5 BEL J.VAN DEN BROECK (OLO) à 06'54''
6 HOL R.GESINK (RAB) à 09'31''
7 CAN R.HESJEDAL (GRM) à 10'15''
8 ESP J.RODRIGUEZ (KAT) à 11'37''
9 RTC R.KREUZIGER (LIQ) à 11'54''
10 USA C.HORNER (RSH) à 12'02''

 

 

RESUME DE L'ETAPE DE SAMEDI

 

 

 

Poussé dans ses retranchements par un magnifique Andy Schleck, Alberto Contador a préservé son Maillot Jaune pour 39 secondes au terme du contre-la-montre entre Bordeaux et Pauillac. L'Espagnol célèbrera dimanche son troisième Tour de France.


Ses larmes écrasées sur le podium traduisent son soulagement, sa frayeur. Le mano a mano aura ainsi duré jusqu’au bout, jusqu’au dernier mètre. La montagne n’avait pu les départager. Même le contre-la-montre aura eu du mal à désigner un vainqueur. Alberto Contador célèbrera dimanche sur les Champs-Elysées, à seulement 27 ans, son troisième sacre dans le Tour de France. Mais à quel prix ! Magnifique combattant, même sur un terrain qui ne lui convient pas, Andy Schleck a entretenu pendant longtemps l’illusion d’un improbable retournement de situation que seule la glorieuse incertitude du sport pouvait faire croire. Au final, le Luxembourgeois échoue à 39 secondes du Maillot Jaune, ces fameuses 39 secondes laissées dans le Port de Balès par la faute de son dérailleur. On ne refera pas l’Histoire. Tout du moins, le Maillot Blanc, pour la troisième année consécutive, n’aura rien à se reprocher sur ce contre-la-montre de 52 kilomètres qu’il a contribué à rendre haletant alors que tout le donnait perdant.

Schleck met le doute
Sa seule chance résidait dans un départ ultra rapide, afin d’insinuer le doute dans la tête de Contador. Au premier pointage, au km 18, le Luxembourgeois créait la surprise en passant deux secondes plus vite que son rival. Il s'approcha même jusqu'à une seconde virtuelle au général. L’exploit était en marche. D’autant que l’Espagnol, sans cesse en train de réajuster sa position sur sa selle, ne dévoilait pas les gages d’une grande sérénité. Mais il avait aussi un effort à gérer. 18 km plus tard, dans une zone où le vent de face soufflait fort, Contador reprenait la main, 6 secondes devant Schleck. Sa puissance légèrement supérieure faisait son effet tandis que le Luxembourgeois commençait logiquement à baisser de pied. La tendance se vérifiait à 7 km de l’arrivée. L’écart entre les deux augmentait à 17 secondes puis atteignait 31 secondes sur la ligne à Pauillac, où Contador, épuisé, n’avait même pas la force de célébrer sa joie. 31 + 8 = 39. Ainsi est la vie. L’ardoise du Port de Balès est effacée mais elle n’accorde pas à Contador l’immunité totale. Les deux hommes ont bien des années devant eux pour régler totalement cette dette.

Le 3e de Contador, Menchov sur le podium
Ils seront accompagnés sur le podium dimanche, sur les Champs-Elysées, par Denis Menchov. Privé de ce privilège en 2008 (il avait terminé 4e derrière Bernhard Kohl ensuite déclassé), le Russe a délogé Samuel Sanchez sans contestation (10e de l'étape malgré des conditions plus difficiles). L’Espagnol ne bénéficiait au départ que d’un maigre pécule de 21 secondes qui s’est avéré bien insuffisant (près de 2 minutes d’écart entre les deux) sur un parcours balayé par le vent au moment où les leaders se sont élancés. La victoire d’étape s’est ainsi jouée bien avant, Alberto Contador devant par exemple se contenter de la 35e place de l'étape. Sur un parcours à sa convenance, Fabian Cancellara a vaincu le signe indien en remportant son premier contre-la-montre en tant que tel sur le Tour de France. A plus de 50 km/h, le champion du monde de la spécialité a devancé Tony Martin de 17 secondes. Le Suisse avait entamé ce Tour de France 2010 par une victoire dans le prologue à Rotterdam. Il le conclut par un succès à Pauillac. La boucle est bouclée. Alberto Contador la clôturera définitivement dimanche par un troisième sacre, sans doute le plus dur.

 

Classement de la 19e étape :
1. Cancellara (Sui, Saxo Bank) 1h00'56''
2. Martin (All, HTC-Columbia) à 17''
3. Grabsch (All, HTC-Columbia) à 1'48''
4. Konovalovas (Lit, Cervélo) à 2'34''
5. Zabriskie (EU, Garmin-Transitions) à 3'00''

 

Source : Sport 24

 

 

Dimanche 25 juillet 14h15  Direct
20e étape : Longjumeau - Paris Champs-Elysées (102,5 km)
Dimanche 25 juillet 14h20  Direct
20e étape : Longjumeau - Paris Champs-Elysées (102,5 km)

 

Tag(s) : #Cyclisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :