Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NAT12.jpg

 

logo eurosport[Natation] Championnat de France 2012 de Natation à Dunkerque. A suivre en direct sur EUROSPORT du 18 au 25 Mars.

 

neur.jpg

 

À l'occasion des Championnats de France de natation de Dunkerque, qualificatifs pour les JO de Londres,

Eurosport met les petits plats dans le grand bassin en proposant une couverture exceptionnelle des épreuves, du 18 au 25 mars.


« Nous aurons quatorze caméras, dont un travelling sous-marin, et deux réalisateurs, détaille Jérôme Papin, qui recueillera les premières réactions des nageurs au bord du bassin.


Nous créons également Histoires d'eau, le premier talk-show dédié à la natation, dans lequel Philippe Lucas analysera les performances de la journée. » Un rendez-vous à suivre chaque soir à 19 heures.

 

Pour les directs, rendez-vous tous les jours à partir de 17h00 en Live sur Eurosport !

 

 

Marqués par le grand retour de Laure Manaudou dans une piscine française, les Championnats de France de Dunkerque délivreront à partir de dimanche les précieux sésames pour les JO de Londres. La lutte promet d’être intense dans bien des épreuves, notamment sur 100m.

Manaudou capte l’attention
A vol d’oiseau, Dunkerque est à moins de 200 kilomètres de Londres. Mais la cité nordiste sera encore plus proche que cela dans l’esprit des meilleurs nageurs français qui disputeront à partir de dimanche les Championnats de France, qualificatifs pour les Jeux Olympiques. Le passage est obligé, même pour le seul champion olympique en titre de la natation française, Alain Bernard, et seuls deux billets seront délivrés dans chaque épreuve. Autant dire que la lutte promet d’être âpre dans les eaux de la piscine Paul Asseman, déjà théâtre des qualifications olympiques il y a quatre ans. Mais ces Championnats de France revêtiront un caractère encore plus particulier avec le retour en France et en compétition, pour la première fois depuis qu’elle est sortie de sa retraite, de Laure Manaudou qui va savoir si le pari qu’elle s’était lancé en replongeant l’été dernier afin de se qualifier pour les JO était insensé ou non.
La championne olympique 2004, qui s’est préparée loin de l’agitation qu’elle susciterait en France, au calme d’Auburn (Etats-Unis), en compagnie de Frédérick Bousquet, n’a pas totalement convaincu lors de ses sorties en compétition et devrait s’aligner sur quatre épreuves, le 50, 100 et 200m dos et le 200m. Avec les meilleures chances de qualification sur 100m dos. Mais Manaudou ne sera pas la seule attraction de la semaine nordiste. Bien au contraire. Comme à chaque fois, le sprint attirera particulièrement l’attention avec un duel familial attendu, entre autres, entre Frédérick Bousquet et Florent Manaudou, respectivement compagnon et petit frère de Laure Manaudou, sur 50m et une immense bagarre assurée sur 100m.
La guerre du 100 va faire rage
La discipline n’a peut-être jamais été aussi dense qu’en cette année olympique et émettre un pronostic sur l’identité des deux qualifiés paraît bien hasardeux. Alain Bernard, champion olympique à Pékin, Fabien Gilot, double champion de France en titre, William Meynard, 3e des derniers Mondiaux de Shanghaï, Yannick Agnel, meilleur chrono français de la saison, Amaury Leveaux, de retour au premier plan après une année 2011 ratée, sans oublier Frédérick Bousquet, Florent Manaudou et… Jérémy Stravius, le polyvalent de la natation française, tous rêvent d’une participation olympique sur la distance reine. Les places seront chères, même pour intégrer le relais (6 nageurs), et il y aura forcément de la casse comme l’an dernier quand Alain Bernard n’avait pas réussi à se qualifier pour les Mondiaux de Shanghaï sur la distance.
Les autres temps forts seront à rechercher du côté du 100m dos avec un nouveau duel entre les co-champions du monde Camille Lacourt et Jérémy Stravius, du 200m où Yannick Agnel fait figure de grand favori, et des 100 et 200m brasse où Hugues Duboscq espère aller chercher sa qualification olympique pour terminer en beauté sa belle carrière (3 médailles olympiques, 2 mondiales et 10 européennes en grand bassin). Chez les filles, outre Laure Manaudou, on surveillera particulièrement les performances de Camille Muffat, revenue l’an dernier de Shanghaï avec deux médailles de bronze sur 200 et 400m et qui rêve d’aller encore plus haut en cette année olympique. Sur ce qu’elle a montré il y a quinze jours lors du Test Event de Londres (meilleur temps des séries sur 400m en 4’04’’01 devant la championne olympique Rebecca Adlington, 4’06’’75), la Niçoise semble avoir les moyens de ses hautes ambitions.

Tag(s) : #Natation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :