Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


                                                     Alonso et Ferrari veulent confirmer en Australie !


MISE A JOUR : Grille de départ

Comme à Bahreïn, Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des qualifications avec un chrono de 1’23’’919 à la clé. L’Allemand devance son coéquipier de chez Red Bull Mark Webber (1’24’’035) et Fernando Alonso (1’24’’111). Michael Schumacher doit se contenter de la 7e place derrière son compère chez Mercedes GP, Nico Rosberg. Si Robert Kubica a réussi à se glisser dans le Top 10 (9e), Lewis Hamilton a fortement compromis ses chances de s’imposer dimanche avec le 11e temps seulement.

Grille de départ du GP Australie :

1. Vettel (All, Red Bull) 1’23’’919
2. Webber (Aus, Red Bull) 1’24’’035
3. Alonso (Esp, Ferrari) 1’24’’111
4. Button (Gbr, McLaren) 1’24’’675
5. Massa (Bré, Ferrari) 1’24’’837
6. Rosberg (All, Mercedes) 1’24’’884
7. Schumacher (All, Mercedes) 1’24’’927
8. Barrichello (Bré, Williams) 1’25’’217
9. Kubica (Pol, Renault) 1’25’’372
10. Sutil (All, Force India) 1’26’’036
11. Hamilton (Gbr, McLaren) 1’25’’184
12. Buemi (Sui, Toro Rosso) 1’25’’638
13. Liuzzi (Ita, Force India) 1’25’’743
14. De la Rosa (Esp, Sauber) 1’25’’747
15. Hülkenberg (All, Williams) 1’25’’748
16. Kobayashi (Jap, Sauber) 1’25’’277
17. Alguersuari (Esp, Toro Rosso) 1’26’’089
18. Petrov (Rus, Renault) 1’26’’471
19. Kovalainen (Fin, Lotus) 1’28’’797
20. Trulli (Ita, Lotus) 1’29’’111
21. Glock (All, Virgin) 1’29’’592
22. Di Grassi (Bré, Virgin) 1’30’’185
23. Senna (Bré, Hispania) 1’30’526
24. Chandhok (Ind, Hispania) 1’30’’613



undefined undefined [Formule 1] Après une première course sans saveur au Bahreïn, la Formule 1 débarque à Melbourne pour le deuxième grand prix de la saison. L’heure pour les pilotes d’offrir du spectacle ?


L’ouverture de la saison il y a quinze jours au Bahreïn a laissé un petit goût amer dans la bouche des observateurs de la Formule 1. Avec la suppression des arrêts ravitaillement, le spectacle devait être au rendez-vous. Il n’en fut rien. Bien au contraire. S’il n’y avait eu l’abandon de Sebastian Vettel, il n’y aurait eu aucun changement dans les 8 pilotes de tête, arrivés dans le même ordre à l’arrivée que celui dans lequel ils avaient bouclé le premier tour (Ndlr : Alonso avait dépassé Massa juste après le départ), au terme d’une lente et ennuyeuse procession. Si ennuyeuse que certaines voix se sont élevées pour réclamer, déjà, des changements de règlement. «La F1 doit être divertissante, le public doit être cramponné à ce qui se passe en piste et il doit y avoir du suspense. Ce ne fut pas le cas au Bahreïn», déplorait Martin Whitmarsh, le directeur de McLaren, réclamant de «contraindre les voitures à s'arrêter deux fois

Malgré les critiques, c’est bien avec le même règlement que se disputera le deuxième grand prix de la saison, à Melbourne. Un circuit urbain qui pourrait être propice à plus de rebondissements que dans le Golfe. En tout cas, un circuit qui recueille tous les suffrages chez les pilotes, qui apprécient son tracé. A commencer par Fernando Alonso, vainqueur de son premier grand prix pour Ferrari pour sa première course dans la monoplace rouge. «J’aime cette piste de l’Albert Park. C’est technique avec des virages intéressants», indique l’Espagnol qui se verrait bien réussir la passe de deux. Son coéquipier, Felipe Massa, 2e au Bahreïn, sera un rival très sérieux. De même que les McLaren de Jenson Button et Lewis Hamilton ou encore les Red Bull de Sebastian Vettel, revanchard après son souci d’échappement au Bahreïn, et Mark Webber.

Mais les fans de Formule 1 attendent surtout de voir si Michael Schumacher est capable de passer la vitesse supérieure après sa 6e place au Bahreïn, qu’on attendra un peu avant de qualifier de décevante ou de porteuse d’espoirs. Sur un circuit qu’il connaît bien et où il a souvent brillé (il y détient le meilleur tour en piste en 1'24"125, la meilleure pole position en 1'24"408 et le record du nombre de victoires avec quatre succès en 2000, 2001, 2002 et 2004), le septuple champion du monde allemand s’attend à «retrouver encore plus de rythme.» Jusqu’à pouvoir viser la victoire ?

La météo du week-end :

Des averses sont à craindre ce week-end du côté de Melbourne. La pluie pourrait donc s’inviter lors des essais libres, des qualifications, voire même, ce qui serait bon pour le spectacle, lors de la course. Les prévisions météo annoncent en effet des averses dimanche en fin d’après-midi. Or, le départ du grand prix est prévu à… 17h, heure locale !


 

Le programme TV (heure française)

Vendredi
02h30-04h00 : Essais Libres 1
06h30-08h00 : Essais Libres 2

 

Samedi
04h00-05h00 : Essais Libres 3
07h00 : Qualifications

 

Dimanche
08h00 : Course

 

 
Tag(s) : #Formule 1

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :