Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

bein3.jpg

 

C'est la fin de l'aventure d'Orange dans l'édition de chaînes sportives. Quelques mois après avoir conclu un accord avec Canal+ pour la cession d'une partie du capital d'Orange Cinéma Séries, l'opérateur va fermer sa chaîne Orange Sport. «On envisage d'arrêter le signal le 30 juin », précise aux «Echos» Serge Laroye, directeur des contenus d'Orange. La chaîne diffusera son dernier match de Ligue de football le 20 mai. Une annonce a été faite aux 26 salariés de la chaîne ce matin, qui se sont vu proposer des solutions de reclassement.
L'an dernier, Orange Sport avait cherché, en vain, un repreneur. S'acheminant, dès lors, vers une fermeture, ses dirigeants se sont employés ces derniers mois à trouver une solution pour rétrocéder les droits résiduels de ses compétitions sportives. «Nous sommes en passe de trouver un accord avec Canal+ pour la reprise des droits de l'ATP 500 et 1000 de tennis et la Diamond League (athlétisme, NDLR)», affirme Serge Laroye. Ceux-ci vont respectivement jusqu'en 2013 et en 2012, et les premiers valent entre 4 et 5 millions d'euros. La chaîne possède aussi plusieurs sports de combat (boxe), qu'elle a proposés aux chaînes du Qatar, beIN Sport 1 et 2.


beIN Sport 1 et 2 distribuées par Orange

Mais, au-delà de la cession de droits, c'est un partenariat bien plus vaste qui se profile entre Orange et le Qatar. L'opérateur a signé un accord de distribution de beIN Sport 1 et 2 pour quatre ans. La première des deux chaînes va commencer à être diffusée à partir du 1er juin, tandis que la seconde sera livrée plus tard. Les deux chaînes seront proposées au prix de 11 euros. «Nous souhaitions assurer à nos abonnés le meilleur de l'offre de football, en complétant l'offre de Canal+ que nous distribuons déjà», justifie le directeur des contenus d'Orange. Avec les chaînes du Qatar, les discussions ont été longues mais Serge Laroye l'assure : « Nous avons abouti à un partage des revenus classique et dans la ligne du marché. Il n'y a pas de minimum garanti ». beIN Sport aurait réclamé au départ 200 millions de minimum garanti, une somme significative à laquelle elle aurait donc renoncé.
Mais son nouveau partenaire Orange pourrait lui permettre de toucher un autre pactole. L'opérateur renvoie maintenant ses 400.000 abonnés à Orange Sport vers les chaînes du Qatar. « On va multiplier notre politique d'offre couplée en proposant à nos abonnés notre bouquet sport (Eurosport, ESPN...) avec beIN Sport 1et 2», reprend Serge Laroye. Les clients vont recevoir des offres promotionnelles. De cette façon, Orange espère bien «convertir» un maximum d'abonnés, et donc les conserver dans son escarcelle. Quant aux deux chaînes du Qatar, pour elles, c'est une aubaine. Ayant investi aujourd'hui près de 400 millions d'euros dans les droits sportifs, elles cherchent à les amortir.


Patrick Chêne, éditeur d'Orange Sport Info

La chaîne d'informations sportives (sans droit sportif) Orange Sport Info sera, elle aussi, bientôt fixée sur son sort. Elle va poursuivre sa diffusion jusqu'au 15 septembre, avant de changer de modèle. A cette date, le groupe 365 Media de Patrick Chêne deviendra éditeur de cette chaîne, qui restera distribuée par Orange. Celle-ci, aujourd'hui gratuite, deviendra payante et sera incluse dans le bouquet sport de l'opérateur. A l'avenir, elle adoptera un positionnement haut de gamme et visera les CSP+, en étant dédiée au sport et à son économie. En somme, elle se placera en concurrence frontale avec la chaîne Infosport+ de Canal+.
Ce faisant, Orange solde donc son incursion dans l'audiovisuel, qui aura été un gouffre financier (plus de 800 millions d'euros). Au final, l'opérateur s'en tire plutôt bien compte tenu des différents accords signés avec le Qatar. Reste cependant à savoir quel regard Canal+, son partenaire, porte sur ces opérations, lui dont beIN Sport est devenu l'ennemi juré.

 

SOURCE LES ECHOS.

Tag(s) : #INFOS TV

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :