Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SPORT TV

[Jeu 02 Déc] BOXE : Mormeck / Ibragimov à 20h35 sur Orange Sport !

22 Juillet 2010 , Rédigé par Sébastien DURAND Publié dans #Boxe

morme.jpg

 

[Boxe] A 38 ans, Jean-Marc Mormeck poursuit son rêve de gosse : devenir champion du monde des poids lourds. Le combat face à l’Ouzbek Timur Ibragimov constitue l’avant-dernière étape de ce défi. Combat à suivre à 20h35 en direct sur Orange Sport !

 

« Quand tu te fixes des objectifs dans la vie, forcément, tu passes par des moments difficiles et c’est ça qui fait de toi un gagnant. Si je souffre ici, je vais moins souffrir au combat. Je ne veux pas qu’il (son adversaire, NDLR) rigole et qu’il croie que je ne suis pas à la hauteur. » Ces propos de Jean-Marc Mormeck sont tirés du documentaire qui sera diffusé ce soir sur Orange Sport, avant la rencontre entre le boxeur français et Timur Ibragimov, qui a remplacé, un mois avant le combat, l’Américain Hasim Rahman. Il retrace le parcours du Guadeloupéen dans ce troisième acte de son défi lancé voilà un an avec un succès sur l’Américain Vinny Maddalone. A quitte ou double, le titre du documentaire de 28 minutes, résume bien cette demi-finale mondiale que dispute Mormeck face au numéro 7 mondial. 

 

La ceinture de Champion WBA en ligne de mire 

Une victoire lui ouvrirait les portes d’un combat face à David Haye pour le titre WBA de champion du monde des poids lourds, après lequel il court depuis un an et demi mais dont il rêve depuis sa plus tendre enfance. « Par rapport aux deux précédents combats, je suis encore mieux entraîné », assurait Mormeck en début de semaine lors de la conférence de presse de présentation de son combat, dans un magasin de son équipementier à Paris. « Je me sens bien et j’ai hâte d’y être. Je me rapproche un peu plus du but. Il faudra être performant. Même si je ne suis pas là pour plaire aux Klitschko ou à Haye, une fois que je serai bien, ça ne leur plaira pas », annonce le promoteur-boxeur. Mais avant de pouvoir prétendre se mesurer aux cadors de la catégorie, Jean-Marc Mormeck doit surtout faire attention à ne pas manquer cette marche décisive.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article