Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Disneyland Paris Leaders Cup LNB

 

LOGO-SPORT-3.jpg

[BASKET] Exit la Semaine des As et place à la Disneyland Leaders Cup ! Cette nouvelle formule va débuter ce vendredi avec les quatre 1/4 de finale qui vont s'enchainer les uns à la suite des autres. Début des festivités à 13h00 pour terminer vers 22h30. Et le tout en direct et en intégralité sur Sport Plus !  

 

Le Mans – Roanne à 13 heures DIRECT sur sport+

Leader-Cup-Roanne.jpgAprès avoir perdu samedi son deuxième match consécutif à domicile contre Nanterre, Le Mans n’est pas dans les meilleures dispositions pour aborder cette compétition qu’il connaît bien, puisque le MSB a remporté à deux reprises (un record) le tournoi de la mi-saison. Lors de l’édition de 2006, JD Jackson était encore joueur et capitaine, aux côtés d’Alain Koffi alors qu’il avait pris les rênes de l’équipe pour la victoire en 2009, avec déjà Alain Koffi et JP Batista sous ses ordres. Pour essayer de décrocher une troisième victoire, Le Mans doit écarter la Chorale de Roanne, qualifiée sur le fil après sa victoire face au Havre lors de la dernière journée aller. En 2007, Roanne s'était imposé en finale de la Semaine des As face au Mans. Mais c’était il y a bien longtemps. Le Mans, même dans une période délicate, est venu arracher la victoire après prolongation à Roanne le 4 février dernier, grâce à l’extraordinaire dernier shoot de Khalid El-Amin (89-87). Le match aller avait déjà été très serré et avait aussi tourné à l’avantage des Roannais après, déjà, une prolongation (72-65). Ce quart de finale risque donc d’être explosif ! A noter que Charles Kahudi jouera son/ses derniers matches de la saison à Disneyland Paris. Victime d’une tendinite rotulienne, l’international français sera remplacé par le Serbe, Marko Keselj, qui est qualifié pour participer à la Leaders Cup.


Gravelines-Dunkerque – ASVEL, à 15h30 DIRECT sur sport+

Leader-Cup-ASVEL.jpgGravelines-Dunkerque et l’ASVEL ont faim. Faim de titres. Le BCM, parce que, malgré une saison 2011-2012 exceptionnelle, aucun titre n’a été remporté et celui de la Semaine des As 2011 a été cédé à Chalon (Gravelines s’inclinant en finale 66-73). L’ASVEL est, elle, sur une dynamique très intéressante cette saison et ne cache pas son envie de surprendre toujours plus. L’année dernière, les Verts ne s’étaient même pas qualifiés pour la Semaine des As (pour la première fois depuis sa création en 2003), coiffée au poteau par Cholet lors de la dernière journée aller. Mais en 2012-13, ils affichent leurs ambitions et ont l’avantage psychologique sur Gravelines, qu’ils ont gagné cette saison au Sportica 88 à 76. « L'ASVEL est récemment venue nous battre au Sportica, c'est une très bonne équipe de basket, et ce n'est donc vraiment pas un bon tirage pour nous », a d’ailleurs souligné Hervé Beddeleem, directeur exécutif du BCM, au tirage au sort des quarts de finale. Mais le BCM reste sur six victoires consécutives en championnat et peut compter sur la régularité de son axe 1/5, Dwight Buycks (joueur LNB des mois de décembre et janvier avec 18,6 points, 3,4 rebonds et 2,9 passes cette saison) / Ludovic Vaty (12,7 points et 6,4 rebonds) et sur la montée en régime de JK Edwards (17 d’évaluation en sortie de banc sur les quatre derniers matches).  Et si l’ASVEL est invaincue à domicile, elle est plus en difficulté loin de ses terres. Et surtout, les Verts et leur trio irrésistible composé d’Edwin Jackson (15,7 points, 3,3 rebonds et 2,4 passes), Amara Sy (12,2 points, 5,5 rebonds et 2,8 passes) et Uche Nsonwu (11,1 points et 6,9 rebonds) vont devoir évoluer dans un groupe amoindri par les blessures : Paccelis Morlende sera tout juste de retour et Georgi Joseph (genou), Tim Abromaitis (cheville) et Alexandre Chassang (pied) sont incertains.


Strasbourg – Orléans à 18h00 DIRECT sur sport+

Leader-Cup-Orleans.jpgOrléans ne part pas favori de ce duel, restant sur deux défaites consécutives en championnat (Le Havre et Limoges) alors que Strasbourg, leader ex-aequo, est sur un petit nuage après son neuvième succès de rang (dont une victoire le 12 janvier contre l’OLB), lundi contre Nancy 74 à 73. . Philippe Hervé sait que son groupe est l’outsider : « On a eu beaucoup de difficultés contre les équipes ici présentes, donc il nous reste encore quelques semaines pour élever notre niveau de jeu, être prêts et tenter de créer la surprise en tant qu'outsiders de cette compétition », a-t-il expliqué au tirage au sort. Mais Orléans, qualifié pour la Leaders Cup grâce au goal average, est aujourd’hui privé de son meneur titulaire Marc-Antoine Pellin, blessé au genou. Un forfait très préjudiciable au collectif de l’OLB (le Français compile 10,2 points, 2,9 rebonds et 6,3 passes cette saison). Lors de la Semaine des As 2009 (ancienne Leaders Cup), Orléans avait éliminé Strasbourg en prolongation. Mais la tâche s’avère très compliquée cette année, face à une armada strasbourgeoise impressionnante. Sans trophée depuis 2005, la SIG, emmenée par Alexis Ajinça (15,8 points et 5,9 rebonds) et Ricardo Greer (13,3 points, 7,6 rebonds et 4,8 passes), est un sérieux candidat au trophée de cette première Leaders Cup.


Paris Levallois – Chalon, à 20h30 DIRECT sur sport+

Leader-Cup-Chalon.jpg« Ce sera la revanche de la Semaine des As de l’année dernière. L’occasion de montrer qu’au-delà d’être une révélation, on peut s’imposer contre cette magnifique équipe de Chalon », a déclaré Christophe Denis après le tirage au sort. La lutte va encore être acharnée dans ce quart de finale, remake de la Semaine des As 2012. Paris Levallois s'était incliné l’an dernier 84 à 92 mais a, malgré une défaite contre l’Elan 79 à 91 au match aller, beaucoup plus d’atouts cette saison. Le PL a en effet quelques-unes des plus belles armes offensives du championnat avec le duo de North Carolina, Sean May (19,1 points à 61%, 7,5 rebonds et 2,3 passes ; meilleure évaluation du championnat), Jawad Williams (16,8 points et 5,1 rebonds) et le Français Antoine Diot (14,3 points, 3,4 rebonds et 3,8 passes). Un trio de choc servi avec beaucoup de justesse par Andrew Albicy (8,4 points et 5,6 passes). Les Franciliens devront, pour accéder à la demi-finale, être engagés défensivement, et faire particulièrement attention à l’arrière américain Marcus Denmon, qui monte en régime depuis son retour de blessure (13 points à 50%, 3 rebonds  et 5 passes contre Boulazac samedi). Le champion en titre et son coach Gregor Beugnot, ont fait du trophée de cette compétition de mi-saison un « objectif prioritaire. » (Texte et Photos LNB)

 

 

 

Tag(s) : #Basket & NBA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :