Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

omeu.jpg

 

 

beinsortundefined[Foot] Ligue Europa. Phase de poules. 5e journée. Groupe C. Marseille (Fra) / Fenerbahçe Istambul (Tur) à suivre en direct à 21h00 sur W9 et BeIN SPORT 1 !

 

 

Privé de plusieurs joueurs cadres, Marseille reçoit Fenerbahçe jeudi soir (21h05) dans un stade Vélodrome qui sera loin d'afficher complet. Malgré son attachement à la Coupe d'Europe, l'OM semble avoir d'autres priorités. Par la force des choses.

"On est dans une période assez incroyable". Elie Baup n'en toujours revient pas. Son équipe enchaine les pépins plus que les bonnes performances. Dimanche, l'OM s'est retrouvé privé de ses trois attaquants de pointe (Gignac, Rémy et Jordan Ayew) pour son choc à Bordeaux. Résultat, Baup a dû puiser dans l'équipe réserve pour compléter son effectif. Et Fabrice Apruzesse a connu son heure de gloire. Quatre jours après, les données du problème n'ont quasiment pas changé. Pire, elles se sont même plutôt aggravées. Car Gignac et Rémy ont été rejoints à l'infirmerie par Valbuena et Nkoulou. Dans ces conditions, difficile d'aborder sereinement la rencontre décisive d'Europa League face à Fenerbahçe.

Cette cascade d'absences handicape évidemment la compétitivité de l'équipe marseillaise. Car la profondeur de banc n'existe pas cette année à Marseille. Et Apruzesse n'est pas qualifié pour la Coupe d'Europe. Elie Baup présentera donc une équipe très affaiblie face aux Turcs. "On n'est pas là pour baisser les bras, estime-t-il. C'est facile quand on gagne. D'autres fois plus difficile. Il faut affronter l'adversité tous ensemble." Son capitane pointe également les difficultés actuelles. "On est conscient que ce n'est pas la meilleure période de la saison, admet Steve Mandanda. On savait que ça allait arriver. Maintenant, l'objectif c'est de garder cette unité et cette solidarité dans le groupe." Privé de quatre joueurs majeurs, Marseille devra faire preuve de beaucoup de courage et de solidarité pour ne pas perdre ses dernières illusions contre Fenerbahçe.

"On vit toujours mal les éliminations"

Dans une poule d'Europa League relevée mais pas insurmontable, l'OM n'a plus son destin entre ses mains. Car les Marseillais pointent à la troisième place, derrière Mönchengladbach et Fenerbahçe. Cette position délicate n'incite pas à l'optimisme. "Il faut encore lutter car il y a deux matches, tente de se convaincre Baup. Pour le moment, on persévère à penser que l'on va pouvoir se qualifier." Tout en croyant encore à la qualif', le coach marseillais prépare aussi la défaite. "On vit toujours mal les éliminations, poursuit-il. On en reparlera peut-être jeudi soir..." Presque malgré lui, l'OM semble déjà penser à autre chose. Pourtant, abandonner la Coupe d'Europe n'a jamais fait partie des plans des dirigeants olympiens. "Cette Europa League, c'est quelque chose d'important pour nous, affirme Baup. On n'a pas fait deux tours préliminaires qui nous ont demandé beaucoup d'énergie au mois d'août pour laisser tomber au moment des poules !"

Que ce soit la Ligue des champions ou l'Europa League, Marseille a toujours joué la Coupe d'Europe sans arrière-pensée. Car l'OM a construit sa légende autour des combats continentaux. La détresse d'Amoros en 1991 à Bari, les larmes de joie de Boli en 1993 à Munich, l'échec de Blanc en 1999 à Moscou, la frustration de Drogba en 2004 à Göteborg : l'imaginaire olympien est peuplé de moments forts sur la scène européenne. Mais la réalité est cruelle. Cette saison, l'OM ne possède pas un effectif taillé pour jouer sur plusieurs tableaux. Les supporters semblent déjà s'y être résignés. Ils ont boudé les rendez-vous du jeudi cette saison. "Il n'y a pas le même engouement que pour la Ligue des champions", confesse Mandanda. Son entraîneur explique ce manque de passion en raison d'une compétition anesthésiée par son fonctionnement. "L'UEFA mène une réflexion sur l'organisation des match de poules, explique Baup. J'ai connu une période où c'était en match aller-retour. Il y avait plus de visibilité et plus d'engouement." Pour Baup, c'était forcément mieux avant...

 

Source eurosport

 

programme TV :


Jeudi 22 novembre, à 18h00, sur beIN Sport Max :
Anji Makhatchkala - Udinese
Rubin Kazan - Inter Milan
Neftçi - Partizan Belgrade

Jeudi 22 novembre, à 19h00, sur beIN Sport 1 : Sparta Prague - Lyon

Jeudi 22 novembre, à 19h00, sur beIN Sport 2 : Lazio Rome - Tottenham

Jeudi 22 novembre, à 19h00, sur beIN Sport Max :
Kiryat Shmona - Athletic Bilbao
Panathinaïkos - Maribor
Rosenborg - Rapid Vienne
Helsingborg - Levante
FC Bâle - Sporting Portugal

Jeudi 22 novembre, à 21h05, sur W9 et beIN Sport 1 : Marseille - Fenerbahçe

Jeudi 22 novembre, à 21h05, sur beIN Sport 2 : FC Bruges - Bordeaux

Jeudi 22 novembre, à 21h05, sur beIN Sport Max :
Liverpool - Young Boys Berne
Atletico Madrid - Hapoël Tel-Aviv
Academica Coimbra - Pilsen
Mönchengladbach - Limassol
Newcastle - Maritimo Funchal
Steaua Bucarest - Stuttgart
PSV Eindhoven - Dniepropetrovsk
AIK Stockholm - Naples

Tag(s) : #Foot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :