Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paris-ASVEL-2.JPG

 

undefined

[BASKET] Eurocoupe (4ème Journée) Paris-Levallois / ASVEL Lyon Villeurbanne, à suivre en direct de la salle Marcel Cerdan à 19h30 sur Eurosport (Prise d'antenne à 19h00) !

 

Avec trois victoires sur les quatre derniers matchs (contre Ljubljana, à Varese et contre Chalon/Saône), l’ASVEL a vu ses progrès collectifs se concrétiser au tableau d’affichage. En déplacement dans la capitale, avec le Paris-Levallois comme adversaire pour cette 4ème journée d’Eurocup, les Villeurbannais vont tenter de poursuivre leur bonne série. « On y va pour gagner un match de plus, continuer sur notre lancée, et soigner notre manière de jouer. Mais penser à la qualification, c’est vraiment trop tôt », explique Edwin Jackson, meilleur marqueur de ProA (23pts/match), également très à l’aise sur la scène européenne (16.7pts à 50%). « On a trouvé un bon équilibre dans notre jeu, dans notre façon de s’exprimer. On a la volonté d’aller vite devant, de ne pas jeter les balles n’importe comment, de s’appuyer sur nos points forts. Notre jeu collectif est beaucoup plus patient », confirme Pierre Vincent, qui concède toutefois qu’il y a « encore beaucoup de chantiers ! »

Le principal réside dans la défense, et plus précisément aux rebonds. Depuis le début de saison, l’ASVEL laisse en moyenne un peu plus de dix rebonds offensifs par match à ses adversaires. Des détails souvent payés cash au niveau du score. « La défense, c’est collectif ! Quand un joueur en sait pas ce qu’il doit faire, ne sait pas où il faut aller, ça déséquilibre tout l’ensemble. Quand quelqu’un ne répond pas bien aux attentes, un autre va compenser, puis encore un autre... Et la compensation de la compensation, en général, ça ne finit pas bien ! Donc il faut être cohérent dans ce que l’on fait. »

Paris-ASVEL-Eurocoupe.JPGCôté Paris-Levallois, les problèmes sont au moins aussi nombreux qu’à Villeurbanne... Annoncé comme l’un des gros bras de la ProA en début de saison, vainqueur du match des champions face à la JSF Nanterre (81-72), le PL éprouve pourtant de grosses difficultés. Si son bilan n’est pas brillant en championnat (1v-4d), il l’est encore moins en Eurocup, avec trois défaites lors des trois premières journées (contre Valence, à Varese et contre Ulm). Orpheline de son meilleur joueur de la saison dernière, l’Américain Sean May, blessé au pied, l’équipe de Gregor Beugnot, arrivé cet été, n’en reste pas moins « talentueuse et dangereuse offensivement » selon Pierre Vincent. « Ils sont un peu comme nous, ajoute Edwin Jackson. Ils manquent de confiance, ont perdu des matchs de peu, et attendent toujours un déclic. Mais parfois, il ne vient pas... » (Source ASVEL Basket).

 

 

Bandeau-Eurcoupe.JPG

Tag(s) : #Basket & NBA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :