Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le-mans-bordeaux.jpg


[Foot] Coupe de la Ligue. 8e de finale. Le Mans (L1) / Bordeaux (L1). Reporté en raison de la neige, le dernier 8e de finale de la Coupe de la Ligue oppose mardi Le Mans à Bordeaux. Un choc a priori déséquilibré ente le leader de Ligue 1, invaincu depuis 12 matches et le 18e, en proie au doute, mais la Coupe réserve parfois des surprises de taille…

Prise d'antenne : 20h35
Coup d'envoi : 20h45 (commentaires :  Fabien Lévêque, Xavier Gravelaine et Daniel Lauclair)


Le Mans s’attaque à un roc en 8es de finale de la Coupe de la Ligue. Les Girondins de Bordeaux n’ont plus perdu depuis plus de 2 mois. Mais avant tout, ce qui impressionne tout le monde, c’est la faculté des Bordelais à enchaîner les victoires (11 sur les 12 derniers matches). Et même quand Gourcuff et consorts ne semblent pas dans une formé étincelante, d’autres comme Wendel ou Cavenaghi reprennent le flambeau. Oui, vous avez bien entendu, Fernando Cavenaghi ! L’Argentin sort peu à peu de sa torpeur qui l’a vu passer 10 mois sans marquer (entre le 22 février et le 19 décembre 2009). En témoignent, ses 4 buts sur les deux derniers matches dont un triplé en Coupe de France face à Ajaccio, le seul de sa carrière bordelaise d’ailleurs. Laurent Blanc, conscient des problèmes d’efficacité qu’a vécus l’Argentin, s’en est réjouit après le précieux succès face aux Corses : «Cela va le remettre en confiance. C’est bon pour lui, mais également pour le groupe. Il y a eu beaucoup de prise de confiance et c’est bénéfique pour le collectif». Une aubaine donc pour des Bordelais qui aimeraient accrocher une 4e Coupe de la Ligue à leur palmarès, ce qui constituerait un record dans cette compétition.

Si l’euphorie règne en Gironde, dans la Sarthe, c’est plutôt la soupe à la grimace. Relégable, le MUC 72 n’a plus gagné depuis 4 matches en Ligue 1 (3 défaites et 1 nul) et se retrouve dans une situation bien délicate au classement. D’autant que Saint-Etienne semble reprendre un second souffle. Mais il y a tout de même des motifs d’espoir du côté du Mans. Malgré la défaite à Marseille (1-2), les Sarthois ont réalisé un bon match et se sont inclinés à nouveau sur coup de pied arrêté, le point faible du MUC 72 qui vient d’encaisser 4 buts en 2 matches sur ce genre de phase de jeu. Une statistique qui a rendu amer le jeune entraîneur du Mans, Arnaud Cormier, après le match au Vélodrome : «C'est difficile de ne pas prendre de but sur coups de pied arrêtés si on vous siffle 25 opportunités pour mettre le ballon dans la surface. J'ai le sentiment qu'on perd sur les coups de pied arrêtés». Un sentiment qu’il faudra vite évacuer pour éviter de vivre une nouvelle désillusion.


Composition des groupes :

Le Mans
Roche, Makaridze.- Baal, Bouhours, Cerdan, Corchia, Geder, Andrade, Louvion - Abdi, Goulon, Dossevi, Loriot, Thomas - Helstad, Lamah, Le Tallec, Maïga.

Bordeaux
Ramé, Keita - Chalmé, Ciani, Henrique, Jurietti, Sané, Trémoulinas - Diarra, Gourcuff, Plasil, Wendel - Bellion, Cavenaghi, Chamakh, Gouffran, Jussiê, Saivet.

Tag(s) : #Foot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :