Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

mayweather_vs_cotto_poster.jpg

 

logoc+[Boxe] Championnat du monde. Poids super-mi-moyens. Floyd Mayweather (E-U) / Miguel Cotto (Pur). A Las Vegas (Nevada). A suivre dans es anuit de samedi à dimanche à partir de 03h00 du matin

 

 

Si la catégorie des lourds ne présente que guère d'intérêt tant l'hégémonie des frères Klitchko est sans partage, celle des moyens offre de nombreux duels épiques. Samedi soir, au MGM de Las Vegas (Nevada), Floyd Mayweather Jr affronte Miguel Cotto avec, en guise de hors d'œuvre, un prometteur Shane Mosley/Saul Alvarez.

Puisqu'il a plus de chances de voir l'Arlésienne que Manny Pacquiao face à lui sur un ring, Floyd Mayweather Jr prend un malin plaisir à torturer tout ce que la planète boxe a à proposer en matière de poids moyens. Après De La Hoya, Hatton, Marquez, Mosley et Ortiz, «Pretty Boy» défie le Portoricain Miguel Cotto : «J'ai choisi de l'affronter car c'est un boxeur solide. C'est un des meilleurs boxeurs à l'heure actuelle. Je le vois comme un boxeur invaincu car, face à Pacquiao, il n'était pas dans sa meilleur forme, ce n'était pas le vrai Cotto. Et quant à sa défaite face à Antonio Margarito, elle ne compte pas car le Mexicain avait triché» (Ndlr : Margarito est accusé d'avoir insérer dans ses bandages une matière «similaire à du plâtre» pour reprendre les termes de Naazim Richardson, entraîneur de Shane Mosley)

Mayweather Jr, entre lumière et ombre
 Floyd Mayweather Jr est certainement le boxeur le plus talentueux de la dernière décennie. Invaincu, «Money» n'a pas d'égal dans sa catégorie. Les refus de «Pacman» Pacquiao de combattre face à lui accentuent cette impression. Le ring est sa cour de récréation et le boxeur du Michigan n'hésite pas à flirter avec la ligne jaune. Lors de son dernier combat, vexé d'avoir reçu un coup de tête volontaire de Victor «Vicious» Ortiz qui était venu s'excuser et alors que l'arbitre regardait en direction des juges, Mayweather Jr l'a assommé d'un terrible gauche-droite à la limite de la légalité. Une attitude borderline qui s'est vérifiée lors de sa condamnation à 90 jours de prison pour violences conjugales en décembre dernier. Une peine qu'il purgera à partir du 1er juin prochain.

Petit mais Cotto
 Miguel Cotto l'avouait les yeux dans les yeux de son adversaire lors de l'émission Face Off diffusée par HBO, détentrice des droits en pay-per-view du combat, il veut «être le premier à battre Mayweather Jr. Il travaille dur ; je travaillerai encore plus dur pour le battre». Plus petit de 3 centimètres (1m70 contre 1m73), Cotto pâtit surtout d'une moins bonne allonge (1m70 contre 1m83). Néanmoins, «Junito» peut compter sur son punch, lui qui a remporté 30 de ses 37 victoires par KO. Et puisqu'un combat à Las Vegas, c'est aussi une histoire de (très) gros sous et qu'en la matière, les chiffres témoignent toujours de l'engouement suscité, Cotto est le 3e boxeur en ce qui concerne les recettes en pay-per-view, le premier étant, évidemment, Mayweather Jr.

On l'appelle Canelo         
 Il pourrait être son fils. Le Mexicain Saul Alvarez n'a que 21 ans et affrontera Shane Mosley (40 ans) en lever de rideau de Mayweather Jr/Cotto. Issu d'une famille de boxeurs (son frère Rigoberto a été champion par intérim WBA en poids super welters), celui qui est surnommé «Canelo» (Canelle) en raison de ses cheveux roux, est un véritable phénomène qui détient la ceinture mondiale des super welters WBC depuis sa victoire aux points face au Britannique Matthew Hatton, le 5 mars 2011. Depuis, il a défendu trois fois son titre, à chaque fois par KO. Invaincu (40 combats, 39 victoires dont 29 Ko et 1 nul), Alvarez pourrait, en cas de succès, précipiter la fin de carrière de «Sugar» qui n'a plus remporté un combat depuis janvier 2009, face à Margarito. Si Mayweather Jr et Cotto ont tout de futurs Hall of Famer, «Canelo» semble être un phénomène, bien parti pour les imiter.

SOURCE SPORT24

Tag(s) : #Boxe

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :