Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


portur

 

beinsort[Foot] Match de préparation de l'Euro 2012 : Portugal / Turquie à suive en direct à 20h45 sur BeInSport 1 !

Lors de chaque compétition internationale, c'est le même refrain. Pas celui de Michel Telo mais celui nettement plus lancinant des vagues sur l'absence d'un buteur de classe mondiale. Pauleta (88 sélections, 47 buts), qui a mis un terme à sa carrière en Selecção après le Mondial 2006, n'a pas trouvé son héritier. Pourtant, beaucoup d'avants-centre, plus ou moins performants, se sont succédé sur le front de l'attaque pour remplacer, au moins, numériquement l'ancien chouchou du Parc des princes. Sans que l'un d'entre eux ne s'impose réellement comme un titulaire en puissance. Une preuve ? C'est le laborieux Helder Postiga (47 capes, 19 réalisations), évoluant sous le maillot de Saragosse, qui devrait entamer la compétition à ce poste. Ses remplaçants ? Hugo Almeida (Beskitas, 40 matches, 15 buts) ... et c'est tout.

Encore une fois, la sélection lusitanienne fera pleinement confiance en Cristiano Ronaldo, étincelant avec le Real Madrid et très attendu après deux épreuves ratées. Même s'il tarde à s'affirmer comme le leader naturel de son équipe, "CR7" sera l'homme clé de l'attaque portugaise. "Cristiano peut faire la différence sur n'importe quel terrain et nous espérons qu'il sera au plus haut niveau pour continuer à nous aider", explique Postiga sur le site de l'UEFA. Mais l'entraîneur Paulo Bento ne veut pas pour autant entendre parler de "Ronaldo-dépendance". "Il ne peut pas porter et il ne portera pas tout le poids de la sélection sur ses épaules", confie l'ancien milieu défensif.

Là est tout le paradoxe de ce Portugal, entré par la voie de garage dans cet Euro (seizième et dernier qualifié après un barrage épique contre la Bosnie) mais garant d'un vrai potentiel. Mais, reversés dans le groupe de la mort avec l'Espagne, l'Allemagne et le Danemark, les "Navegadores" n'auront pas le droit à l'erreur sous peine de revivre une immense déception. Il ne faudra donc pas se louper d'entrée, ce qui demande une maitrise dès les matches de préparation et un équilibre à trouver dans ce onze type instable. Contre la Macédoine (0-0) le week-end dernier, la maladresse devant la but a prévalu sur le reste avec un nombre incroyable d'occasions manquées par Postiga et consorts. Pour son deuxième match, face à la Turquie, samedi, les attaquants portugais devront monter en puissance. Eux qui manquent d'attributs physiques pour jouer dos au but et encaisser les charges des défenses adverses.

Source SPORTS.FR

Tag(s) : #Foot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :