Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

f33.jpg

 

logof2[Rugby] Tournoi des VI Nations 2012. 1re journée. France / Italie. Au Stade de France, à Saint-Denis. A suivre en direct à 15h30 sur FRANCE 2 !

 

Pour la première fois depuis le Mondial, le XV de France retrouve ses supporters contre l'Italie en ouverture du Tournoi. Un rendez-vous attendu par la bande à Saint-André, dont certains membres n'ont pas oublié l'humiliation subie face aux Transalpins l'an dernier.

Les héros sont de retour. Pour le plus grand bonheur du public français désireux de fêter une nouvelle fois les finalistes malheureux de la dernière Coupe du monde. Et ce malgré le froid polaire qui transformera le Stade de France en un glaçon géant avec une température de -10 degrés prévue au coup d'envoi. Il fera (très) frais sur Saint-Denis et les Bleus de Philippe Saint-André auront pour ultime mission de réchauffer des spectateurs impatients à l'idée de découvrir le visage de ce XV de France nouvelle formule. Cinq raisons de ne pas manquer l'ouverture de la compétition.

Une revanche contre l'Italie (lien Papier hiver dernier)
Humiliés le 12 mars dernier par des Italiens héroïques dans un Stadio Flaminio en fusion (22-21), les Français ne pensent qu'à une chose : laver un tel affront et prendre une éclatante revanche. Sur le pré dionysien, dix joueurs présents à Rome l'hiver dernier (Médard, Rougerie, Clerc, Trinh-Duc, Bonnaire, Dusautoir, Nallet, Mas, Servat ou Harinordoquy) auront à cœur de montrer un tout autre visage. «On a tous cette défaite en tête», assurait un François Trinh-Duc très remonté cette semaine à Marcoussis.

La première de Saint-André
 En succédant à Marc Lièvremont après le Mondial, Philippe Saint-André n'a pas entamé de révolution comme a pu tenter son prédécesseur. Il faut dire qu'avec 69 sélections au compteur et douze saisons comme manager (Gloucester, Bourgoin, Sale, Toulon), le nouvel homme fort du XV de France ne manque pas d'expérience. Alors, dès son intronisation, il a répété son intention de respecter les fondamentaux de ce sport, à savoir le combat, l'occupation du terrain et la discipline. Pour le romantisme, on repassera. Seuls les résultats comptent. Début de réponse contre l'Italie.

Le comportement des Mondialistes
Toute la semaine à Marcoussis, il fallait voir les sourires et la bonne ambiance régner au sein du groupe France. Avec 17 Mondialistes présents dans son équipe, PSA a préféré miser sur la continuité plutôt qu'un renouvellement important. Un choix logique étant donné le peu de temps mis à disposition pour mettre en place les nouveaux systèmes de jeu et autres combinaisons. Les vice-champions du monde se savent attendus et piaffent d'impatience à l'idée de retrouver leurs supporters.

Un nouveau et des revenants
Dans l'équipe alignée par Saint-André, trois éléments suscitent un intérêt grandissant. La palme revient à Wesley Fofana, seul petit nouveau de la bande, qui étrennera pour la première fois de sa carrière le maillot frappé du coq. «Personne ne me connait au niveau international», souriait le néophyte de 24 ans cette semaine. Il ne concentrera pas à lui seul toute l'attention puisque deux de ses coéquipiers clermontois, Vincent Debaty (1 sélection) et Julien Malzieu (16 sélections), effectueront leur retour chez les Bleus. Non sans une certaine pression.

Du feu chez les trois-quarts ?
Habitué à retrouver une majorité de Toulousains du 11 au 15, le public français risque d'être surpris avec trois Clermontois alignés d'entrée de jeu (Malzieu, Rougerie, Fofana), pour «seulement» deux Haut-Garonnais (Médard, Clerc). Une composition alléchante sur le papier qui témoigne des intentions de PSA d'offrir, à défaut de spectacle, des intentions louables. «Je me languis d'être à samedi pour voir ce trio (Malzieu-Clerc-Médard) évoluer ensemble», avouait même le sélectionneur non sans une certaine gourmandise.

Source SPORT24

Tag(s) : #Rugby

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :