Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



fra-ang.jpg
france 2 [Rugby] La France n'est plus qu'à une marche du Grand Chelem et de la victoire dans le Tournoi. Pour atteindre son objectif, le XV de France doit se débarrasser du voisin anglais, mal en point mais galvanisé à l'idée de faire tomber les Bleus.



Ça y est, on y est. Plus que quelques heures et la «finale» du Tournoi version 2010 aura bien lieu. Certes, le parcours en dents de scie des Anglais rend le Crunch un peu moins savoureux. Peu importe pour le XV de France, avide de remporter son premier Grand Chelem depuis 2004 et motivé à l'idée de laver l'affront après trois défaites consécutives face à son meilleur ennemi. Balayés l'an dernier à Twickenham (34-10), les hommes de Marc Lièvremont s'attendent à un gros combat face à un XV de la Rose qui n'a plus que son honneur à proposer et surtout à sauver sur la pelouse de Saint-Denis. Un avis que partage le sélectionneur. «Il y a un risque que le jeu inhibe les joueurs, avoue le patron des Bleus. D'une certaine façon je rejoins Martin Johnson quand il dit que l'on a plus à perdre que les Anglais. Eux vont se battre pour leur fierté, leur orgueil.» En confiance après leur quatre succès d'affilée et un projet de jeu de plus en plus consistant, les coéquipiers de Thierry Dusautoir se présentent avec des certitudes. Qu'une victoire et un Grand Chelem samedi soir ne feraient qu'amplifier. Pas si inintéressant à un an et demi de la Coupe du monde...

Des certitudes ? Un mot qui n'a pas grande utilité dans le vocabulaire anglais depuis plusieurs mois. Fragilisé au sortir d'une tournée d'automne qui a révélé les lacunes du jeu britannique (ndlr : défaites contre l'Australie et la Nouvelle Zélande et victoire contre l'Argentine bis), Martin Johnson tente de garder la face malgré les virulentes critiques dont il est la cible. Le Tournoi devait enclencher un nouveau départ pour tout un pays. Il se révèle être un véritable camouflet. Poussifs contre le Pays de Galles et l'Italie, battus par l'Irlande et ennuyeux face à l'Ecosse, les joueurs de la Rose ne sont plus que l'ombre de ce qu'était la machine de guerre jadis. Une analyse symbolisée par la mise à l'écart de Jonny Wilkinson, le maître à jouer de cette équipe depuis des lustres et qui regardera le match contre les Français sur le banc des remplaçants. Un choix qui aurait été vécu comme une hérésie il y a peu en Angleterre et qui dévoile un peu plus les incertitudes autour du projet de Johnson. «Pour nous il est temps de faire face, souligne Martin Johnson. Nous voulons faire passer une sale soirée aux Français.» Le verbe acerbe, l'une des dernières cartouches du sélectionneur de la Rose.


LES GROUPES :

Le XV français :

Poitrenaud - Andreu, Bastareaud, Jauzion, Palisson - Trinh-Duc, Parra - Bonnaire, Harinordoquy, Dusautoir (cap.) - Pierre, Nallet - Domingo, Servat, Mas.

Remplaçants :

Szarzewski, Poux, Chabal, Lapandry, Yachvili, Marty, Malzieu.


Le XV anglais :

Foden - Cueto, Tindall, Flutey, Ashton - Flood, Care - Easter, Moody (cap), Worsley - Shaw, Deacon - Cole, Hartley, Payne 

Remplaçants
 :
Thompson, Wilson, Haskell, Youngs, Wilkinson, Tait

 

Rang Nations   PTS   J G N P   PP PC   DIF
1
France   8   4 4 0 0   123 59   64
2
Irlande   6   4 3 0 1   86 72   14
3
Angleterre   5   4 2 1 1   78 64   14
4
Pays de Galles   2   4 1 0 3   80 107   -27
5
Italie   2   4 1 0 3   59 104   -45
6
Ecosse   1   4 0 1 3   60 80   -20


Les autres rencontres :

Samedi 20 mars 15h30  
Pays de Galles / Italie
Samedi 20 mars 18h00  
Irlande / Ecosse

Tag(s) : #Rugby

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :