Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 L-impossible-defi_actus.jpg 

[Cyclisme] Tour de France 2010. 19e étape : Bordeaux - Pauillac (52 km contre la montre individuel).

 

 Ce contre-la-montre, le seul de l'édition 2010, devrait livrer le nom du vainqueur de ce Tour de France. En ayant réussi à maîtriser Andy Schleck dans le col du Tourmalet, Alberto Contador a fait un grand pas vers la victoire mais le Luxembourgeois a promis de tout tenter pour s'emparer de la précieuse tunique jaune. L'Espagnol est donc prévenu. Quant à la victoire d'étape, elle devrait revenir à un rouleur, le parcours ne présente pas de grosse difficulté et sillonne les routes du vignoble bordelais. Fabian Cancellara, spécialiste de l'effort solitaire sera évidemment le grand favori de cette étape.


 

Samedi 24 juillet 14h15  Direct
19e étape : Bordeaux - Pauillac (52 km clm indv)
Samedi 24 juillet 14h20  Direct
19e étape : Bordeaux - Pauillac (52 km clm indv)

 

 

 

 

Place Coureur Temps / Ecart
1 ESP A.CONTADOR (AST) 88h09'48''
2 LUX A.SCHLECK (SAX) à 08''
3 ESP S.SANCHEZ (EUS) à 03'32''
4 RUS D.MENCHOV (RAB) à 03'53''
5 BEL J.VAN DEN BROECK (OLO) à 05'27''
6 HOL R.GESINK (RAB) à 06'41''
7 ESP J.RODRIGUEZ (KAT) à 07'03''
8 CAN R.HESJEDAL (GRM) à 09'18''
9 RTC R.KREUZIGER (LIQ) à 10'12''
10 USA C.HORNER (RSH) à 10'37''
11 ESP L.SANCHEZ (GCE) à 12'46''
12 ESP R.PLAZA (GCE) à 13'01''
13 USA L.LEIPHEIMER (RSH) à 14'24''
14 ALL A.KLÖDEN (RSH) à 14'44''
15 IRL N.ROCHE (ALM) à 16'00''
16 KAZ A.VINOKOUROV (AST) à 17'57''
17 FRA J.GADRET (ALM) à 17'59''
18 SUE T.LOVKVIST (SKY) à 18'30''
19 BEL K.DE WEERT (QST) à 20'03''
20 ESP D.MORENO (OLO) à 25'23''
21 ESP C.SASTRE (CTT) à 25'50''
22 FRA C.MOREAU (GCE) à 32'30''
23 USA L.ARMSTRONG (RSH) à 37'58''
24 GBR B.WIGGINS (SKY) à 41'34''
25 FRA S.CASAR (FDJ) à 42'56''

 

 

Pour remporter le Tour de France 2010, Andy Schleck doit remonter un handicap de 8 secondes sur Alberto Contador samedi dans un contre-la-montre roulant de 52 km. Mission impossible ?

 


Voir les deux premiers du général séparés de 8 secondes avant le contre-la-montre final n’est pas un fait inédit dans le Tour de France. En 1990, Claudio Chiappucci s’était élancé dans le chrono de Vassivière avec une marge de 5 petites secondes sur Greg LeMond. Sur 45,5 km, le grimpeur italien n’avait pas fait le poids face au rouleur américain, vainqueur le lendemain de son 3e Tour de France sur les Champs-Elysées avec 2’16’’ d’avance. La comparaison s’arrête là. Andy Schleck serait plutôt le Chiappucci 2010, sauf que c’est au Luxembourgeois de reprendre 8 secondes à Alberto Contador, meilleur rouleur sur le papier. Malgré tout, le Maillot Blanc veut y croire.

 

Les confrontations :
Si Andy Schleck venait à battre Alberto Contador, ce serait une première. Jamais en effet le Luxembourgeois n’a dominé son rival en contre-la-montre. L’an passé, le coureur Saxo Bank avait concédé 42 secondes à l’Espagnol dans le prologue de Monaco (15,5 km) puis 1’45’’ sur les 40,5 km du contre-la-montre d’Annecy qui comprenait une côte de 3e catégorie. Il y a trois semaines, le cadet des Schleck est passé complètement à côté de son prologue à Rotterdam (122e), perdant 42 secondes sur Contador en seulement 8,9 km.

 

Le contexte :
Andy Schleck assure que Rotterdam était un accident. Les enjeux ne sont pas les mêmes et la motivation du Luxembourgeois sera à son maximum. «Mon père m’a toujours dit que dans un chrono, un coureur qui s’est livré à fond doit être incapable de tenir sur sa machine à l’arrivée. J’espère que samedi je serai dans cet état après la ligne ». S’il est devenu l’égal de Contador dans la montagne, le Maillot Blanc veut se convaincre qu’il s’est rapproché de l’Espagnol en chrono. En retrait sur le Tour de Suisse (2’09’’ de retard sur Tony Martin en 26,9 km), il a remporté le titre national au Luxembourg juste avant le Tour. Cela ne lui était plus arrivé depuis 2005.

 

La stratégie :
En partant en dernier, Alberto Contador aura le précieux avantage de connaître les temps de passage de son adversaire. En prenant un départ extrêmement rapide, Andy Schleck pourrait mettre le doute dans la tête de l’Espagnol et le déstabiliser. Cependant, le chrono est long (52 km) et privilégie la puissance, pas la qualité première du frêle Luxembourgeois qui a dû travailler cet exercice. Alors que le Pistolero, champion d’Espagne espoirs du contre-la-montre à 20 ans déjà (d’un autre niveau que le championnat du Luxembourg), n’a eu qu’à développer des qualités naturelles qui l’ont amené au titre national en 2009 puis à la victoire dans le contre-la-montre décisif d’Annecy sur le Tour. Il annonce même. «Je viens pour tout donner et pas seulement me baser sur les temps d’Andy. J’espère aussi gagner l’étape ».

 

L’incertitude Contador :
S’il est apparu moins impérial en montagne cette année qu’en 2009, Alberto Contador n’aurait-il pas également perdu un peu de ses qualités en contre-la-montre ? Son début de saison indique plutôt que non (2e du contre-la-montre du Tour de l’Algarve, 4e du prologue de Paris-Nice, 2e du contre-la-montre du Critérium International, 1er du contre-la-montre du Tour de Castille et Leon). C’était avant un chrono inquiétant sur le Dauphiné. 6e à Sorgues, il avait lâché 1’46’’ à Janez Brajkovic sur 49 km alors même qu’il testait son nouveau vélo de contre-la-montre. Il a également perdu 27 secondes en seulement 8,9 km sur Fabian Cancellara à Rotterdam. Il faut aussi considérer au bout de trois semaines de course l’état de fraîcheur des deux coureurs, qui nivelle les valeurs. «Un chrono dans les derniers jours du Tour, ça se joue dans la tête », assène Andy Schleck. Le mental suffira-t-il ?



Tag(s) : #Cyclisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :