Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nda.jpg

 

direct-8-sptv.jpg[Boxe] Championnat du monde WBO. Poids moyens. Hassan N'dam N'Jikam (Fra) / Max Bursak (Ukr). A Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). A suivre en direct à 22h45 sur DIRECT8 !


Après bien des péripéties, Hassan N’Dam N’Jikam va enfin remonter sur le ring pour reprendre le cours d’une carriére professionnelle commencée en 2004 et dont le dernier acte remonte maintenant à un an. Le palais des sports Marcel Cerdans de Levallois- Perret, où tant de grands champions se sont produit, accueillera ce vendredi quatre Mai, le championnat WBO « Intérim » des poids moyens : H. N’Dam contre l’ukrainien Max Bursak.
Hassan N'Dam est un boxeur naturellement doué, son talent n'a malheureusement que peu d'occasions d'être exposé. Le combattant de Pantin est probablement,, toutes catégories de poids confondues, le meilleur boxeur à évoluer sur le sol français. N'Dam fait partie de ces boxeurs talentueux qui souffrent du peu d'intérêt que les grands médias télévisés témoignent à la boxe. Seule Direct 8, la chaine de la tnt, diffusera le combat en direct. C'est déjà par les temps qui courent, une victoire pour S. Acariés le promoteur. N' Dam a ainsi l'opportunité de frapper un grand coup, non seulement il doit impérativement gagner mais la manière devra être au rendez vous. Hassan

N’Dam est devenu champion WBA « intérim » des poids moyens à Paris contre A. Khurtsidze en 2010, puis il a défendu victorieusement son bien contre Lorenzo six mois plus tard. La direction était naturellement toute tracée vers le « vrai » titre WBA, il n’en aura rien été, le boxeur victime des turpitudes du boxing business, fut contraint à l’inactivité. Exit la WBA, voici la WBO ! Aujourd’hui c’est le grand retour sur la scène internationale, « El phenomeno » est condamné à frapper fort s’il veut rebondir haut…


Que vaut réellement le « tigre » ukrainien dont on ne connait pas grand-chose puisqu’il n’est jamais sorti de son pays?
Sur le papier les deux boxeurs ont quelques points en commun, même âge, même taille et même nombre de combats, ce sont les seuls éléments de comparaison. M. Bursak n’a jamais détenu de titres notables, pourtant parmi ses rivaux passés, le bon américain B. Vera présentait de sérieuses références. Bursak est un athléte solide, toujours bien préparé, sa boxe sans fioritures semble solide. Son crochet gauche au corps et sa longue droite sont ses meilleures armes. Comme tous ces boxeurs venus du froid, Bursak n’est pas à prendre à la légère. Vitaly Klitschko le champion WBC des poids lourds croit beaucoup en son compatriote qu’il est déjà venu encourager du coté de Kiev.

La part d’inconnue qui entoure Bursak peut-elle être à nouveau synonyme de danger, comme avait pu l’être A. lKhurtsidze?
Le géorgien présentait une particularité assez inhabituelle pour un poids moyen; sa taille d’1 m 63 et son allonge démesurée auraient nécessité une préparation spécifique, avec M.Bursak, H. N’Dam va retrouver un rival aux mensurations plus « conforme » aux 72 kgs.


Si Bursak viendra essentiellement à Paris disputer un championnat et tenter de le gagner, N’Dam tient à la notion de show qui entoure chacune de ses prestations, sa boxe reflète sa personnalité : généreuse et sans calculs. Cette décontraction, alliée à une étonnante facilité gestuelle, fait de lui un boxeur spectaculaire. N’Dam prouve que rigueur et spectacle sont compatibles sur un ring, pour peu que le talent soit au rendez vous. L’épisode Khurtsidze a été intégré par le team N’Dam, la leçon a été retenue, des sparrings partners spécifiques de qualité ont été recrutés pour cette échéance. Des journées passées, en compagnie de son entraineur-manager Mous Ouicher, à suer, faire ses gammes et les ajuster en fonction du style de l’ukrainien, Hassan n’a pas lésiné sur les efforts pour être au top le jour J. Rien ne remplace la compétition, présente depuis des mois, des semaines, l’envie de boxer le titille depuis trop longtemps, il n’attend plus que le moment où il enjambera à nouveau les cordes.


Hassan N’Dam doit vaincre et surtout convaincre, il n’a plus de temps à perdre et ne pourra plus se permettre à l’avenir de rester un an sans boxer. Dimtri Pirog le champion WBO devra impérativement rencontrer le vainqueur de cette confrontation dans les quatre mois qui suivront ce résultat. On le voit, les enjeux sont importants quant à la suite de sa carrière. La principale inconnue réside dans le manque de combat pour le Français; à priori ce ne devrait être pas un handicap insurmontable pour le brillant boxeur de M. Ouicher.

Tag(s) : #Boxe

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :