Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kiev-Nanterre.JPG

 

beinsort[BASKET] Euroleague (Phase de poule, Groupe A, 9ème journée) Budivelnik Kiev / JSF Nanterre, à suivre en direct à 18h00 sur BeIN SPORT 2 avec les commentaires de Jacques Monclar et Rémi Reverchon (Prise d'antenne à 17h45 pour l'avant-match)

 

La JSF Nanterre a l’occasion de valider son ticket pour le Top 16 ce vendredi lors de son périlleux déplacement à Kiev à l’occasion de l’avant-dernière journée d’Euroleague. La donnée est simple : la JSF sera qualifiée dès vendredi soir si elle bat le Budivelnik et que ce jeudi, le Partizan Belgrade s’incline à Istanbul face au Fenerbahçe Ulker (20h45). Le rêve est proche !

 

bandeau-Haut-Nanterre.JPG«Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse ». Cette citation du regretté Nelson Mandela pourrait parfaitement coller à la peau de la JSF Nanterre tant cette dernière semble toujours repousser ses limites. Années après années et toujours avec la même humilité, la Jeunesse Sportive des Fontenelles démontre sa capacité à rendre possible l’impossible. Se maintenir en Pro A dès sa première année avec les moyens que l’on connait, décrocher le titre la deuxième, accéder à l’Euroleague et y gagner au moins 3 matchs ? Tant de défis aux allures de scénarios hollywoodiens et de Tom Cruise dont l’issue semblait tout bonnement inimaginable et pourtant…


Ce vendredi en début de soirée, Nanterre a la possibilité une énième fois de faire quelque chose qui paraissait impossible sur le papier : être le premier club français à accéder au Top 16 de l’Euroleague depuis 6 ans.

 

Pour cela, la JSF a donc besoin d’un ultime exploit, dont la route passe par Kiev et son Budivelnik. Etrillés au match aller la faute à une première mi-temps nanterienne explosive, les Ukrainiens bien que quasiment éliminés de la course à la qualification dans ce groupe A (ils leurs faudrait battre la JSF de + de 19 points et gagner à Barcelone puis compter ensuite sur le fait que la JSF et le Partizan ne gagne plus un match) attendent de pied ferme les partenaires de Xavier Corosine, un (gros) brin revanchards : « Ils sont dans la même situation mentale que nous au moment de recevoir le Partizan où l’on avait à cœur de prendre notre revanche après en avoir pris 30 au match aller. C’est une équipe avec de gros moyens, ainsi que des américains de haut-niveau » a prévenu Pascal Donnadieu.

 

Pour mener à bien sa mission, la JSF sera toujours privée de son « régional de l’étape » Sergii Gladyr mais pourra compter sur la confiance emmagasinée lors de la victoire contre le Havre et paradoxalement, la défaite contre Barcelone comme l’a précisé le coach nanterrien : « le fait d’avoir réussi à inquiéter Barcelone jusqu’au bout doit nous donner plus de confiance que de regrets ». En réalisant une nouvelle fois un match de cette trempe en Ukraine, la JSF Nanterre ne serait alors pas loin du compte pour atteindre la terre promise du Top 16, 48 heures avant de se rendre dans les Pyrénées-Atlantiques pour y affronter l’Elan Béarnais…dernière équipe française a avoir accéder au Top 16. Un signe ?

 

Info site Officiel de la JSF Nanterre

 

bandeau euroleague

Tag(s) : #Basket & NBA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :