Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

undefined [Rugby] Test match. France / Afrique du Sud. Au Stadium de Toulouse (Haute-Garonne). Match choc au Stadium de Toulouse, terre de rugby par excellence.

 Une rencontre alléchante entre le XV de France de Marc Lièvremont et les champions du monde en titre, vainqueurs du dernier Tri-Nations. A moins de deux ans de la prochaine Coupe du monde en Nouvelle-Zélande et après une tournée de juin prometteuse marquée par une belle victoire sur les All Blacks, les Bleus doivent encore élever leur niveau de jeu.



Tout les oppose ou presque. D’un côté une génération sud-africaine qui n’a peut-être jamais été aussi forte qu’actuellement, et de l’autre, une équipe de France en construction malgré la présence de Marc Lièvremont à sa tête depuis deux ans maintenant. D’un côté, une équipe championne du monde qui s’appuie sur un pack surpuissant, raffolant du combat et des contacts brutaux, et de l’autre, un XV du Coq qui cherche encore sa voie, tiraillé entre les contraintes d’un jeu moderne parfois cadenassé et l’envie de ne pas rompre la tradition du beau jeu à la française. Passé ce constat, autant le dire tout de suite, l’opposition de style entre les Boks et les Bleus à Toulouse vendredi soir est déséquilibrée. Et la balance des forces en présence penche en faveur des visiteurs.


Ne vous fiez surtout pas à la défaite surprise des hommes de Peter De Villiers face aux champions d’Angleterre, Leicester, vendredi dernier (22-17). Le sélectionneur sud’af a sorti la grosse artillerie à Toulouse, même si l’absence en première ligne de Spies et Smith pourrait s’avérer préjudiciable en mêlée, peut-être le point faible à exploiter. Dans le combat au sol, la touche avec Victor Matfield, le jeu au pied avec le prodige Morné Steyn, les vainqueurs du Tri Nations surclassent l’équipe de France. Comment les Tricolores vont s’y prendre pour rivaliser avec la meilleure équipe du monde ? Pas simple. Il faudra évidemment résister dans le combat et l’agressivité en portant le jeu dans le camp adverse. S’appuyer ensuite sur une mêlée qui a prouvé face à la Nouvelle-Zélande qu’elle pouvait tenir tête avec n’importe quel pack sur la planète et porter la gonfle vers les extérieurs. Aux trois quarts de s’engouffrer dans les intervalles face à une défense de fer, certes, mais peut-être moins mobile que la ligne arrière française. Assez simple sur le papier. Probablement plus compliqué à mettre en place sur le pré du Stadium.



Composition des équipes :

Remplaçants : Szarzewzski, Marconnet, Chabal, Bonnaire, Parra, Marty, Médard, Domingo

Afrique du Sud
Kirchner - Pietersen, Fourie, Jacobs, Habana - Steyn, F. du Preez - Kankowski, Burger, Brüssow - Matfield, Botha - Smit, Du Plessis, Mtawarira.

Remplaçants : 
Strauss, W du Preez, Van der Linde, Bekker, Rossouw, Pienaar, Olivier


France
Traille – Clerc, David, Mermoz, Heymans - (o) Trinh-Duc (m) Dupuy - Harinordoquy, Picamoles, Dusautoir (cap) - Millo-Chluski, Nallet – Mas, Servat, Barcella
Tag(s) : #Rugby

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :