Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 tsong.jpg



[Tennis] Tournoi du grand chelem Open d'Australie (1/2 Finale) Jo Wilfried Tsonga (Fra) / Roger Federer(Sui) à suivre en direct sur Canal+ vendredi à 09h30.


Jo-Wilfried Tsonga 

Vendredi 28 Janvier
 à 09h30

en direct sur

Jo-Wilfried Tsonga - Roger Federer
[tennis]Open d Australie Messieurs
(1/2 Finale)

  Roger Federer



Grâce à sa victoire épique sur Novak Djokovic, le Français s'est qualifié pour les demi-finales de l'Open d'Australie, où il défiera Roger Federer.

La rencontre était initialement prévue sur Canal+ Sport mais c'est finalement Canal+ qui la diffusera !


 Australie : Le programme de mardi 

Jo-Wilfried Tsonga est un colosse. Alors qu'il n'avait jamais disputé le moindre cinquième set de sa carrière avant les huitièmes de finales de cet Open d'Australie, voilà qu'il a été capable d'en remporter deux de suite. Et si celui disputé mercredi contre Novak Djokovic a été encore plus dramatique que le précédent contre l'Espagnol Almagro, il ne faut pas s'imaginer pour autant qu'il a achevé vidé ce combat de près de quatre heures au score évocateur 7-6 (10-8), 6-7 (5-7), 1-6, 6-3, 6-1. «Je pourrais continuer encore longtemps», a-t-il affirmé en forme de défi au micro de Jim Courier, interviewer pour Channel 7, la télévision australienne. Avec son sourire carnassier dont il a le secret, il a même défié un public qui l'apprécie depuis sa chevauchée fantastique jusqu'en finale il y a deux ans. «Est-ce que l'un d'entre vous veut venir sur le court ?»


Bonne préparation

Car Jo-Wilfried Tsonga, c'est un physique hors du commun. Et un mental au diapason. Les deux premiers sets de ce quart de finale furent d'une intensité incroyable. Et si le Français n'y débuta pas en jouant son meilleur tennis, il prit sur la fin de la première manche un ascendant psychologique sur son adversaire serbe qui lui permit de s'imposer dans le tie-break.

Sans quelques fautes directes de trop, le Manceau aurait même pu espérer mener deux sets à zéro. Mais le troisième joueur mondial a ensuite joué sur un nuage, jusqu'à ce que des problèmes gastriques ne le rattrapent au début de la quatrième manche. Pris d'une subite envie de vomir, Djokovic a dû brièvement quitter le court. Au retour, il s'est battu comme un beau diable mais Tsonga ne l'a plus lâché, pour prendre une éclatante revanche sur son bourreau de l'édition 2008. «Il s'est imposé avec son physique et sa volonté», résume Forget.

Finaliste à Melbourne en 2008 - et quart de finaliste l'année dernière -, le «grand Jo» se hisse donc dans le dernier carré d'un tournoi qui lui sourit particulièrement. «Les Français ont souvent bien joué ici», rappelle quand même Arnaud Di Pasquale, responsable du haut niveau masculin à la FFT. Mary Pierce y a triomphé en 1995. Amélie Mauresmo a atteint la finale en 1999 avant de s'imposer en 2006. Arnaud Clément y a perdu la finale en 2001, alors que Sébastien Grosjean et Nicolas Escudé ont également disputé des demi-finales à Melbourne. «C'est parce que les Français se préparent bien en début de saison», estime Éric Winogradsky.

L'entraîneur de Jo-Wilfried Tsonga est bien placé pour parler du sujet, avec un protégé par le passé fragile. Ces blessures à répétition l'ont astreint à un protocole de récupération particulièrement contraignant. Le fait de disposer des quelques semaines de préparation sans tournoi - privilège de la courte pause hivernale du tennis - constitue pour lui un atout précieux.

Le Manceau a également profité de cette intersaison pour effectuer des changements qui s'imposaient. Ambitieux, et extrêmement critique envers lui-même, sa saison 2009 l'avait laissé sur sa faim. Les statistiques prouvaient que son retour de service avait péché. Alors il l'a travaillé d'arrache-pied. «J'ai perdu des matchs que j'aurais pu gagner facilement», se fustigeait-il encore il y a quelques jours.


Nouvelle raquette

Autre modification radicale, celle d'avoir troqué son ancienne raquette contre la Babolat qu'utilise depuis longtemps Rafael Nadal avec succès… Ce modèle profilé donne à son nouvel utilisateur nettement plus de contrôle dans ses frappes. «Cela lui permet de faire des choses qu'il n'osait plus faire et de frapper fort en coup droit», observe Éric Winogradsky. «Avoir plus de contrôle procure plus de confiance», ajoute Guy Forget. Mais le capitaine de Coupe Davis précise tout de même que la raquette ne fait pas tout : «si on donnait à Federer celle de Djokovic, il serait quand même numéro un mondial…». Pas de doute, c'est bien Jo-Wilfried Tsonga qui gagne les points. À la force du poignet. Prochain obstacle sur le parcours du combattant français : le numéro un mondial, Roger Federer. Le bras de fer aura lieu demain matin…



Le numéro 1 Mondial fidèle au rendez-vous !

Mené 6-2, 3-1 et 15-40 sur son service, Roger Federer était bien mal parti face à Nikolaï Davydenko mercredi en quarts de finale. Mais face au Russe qui venait de le battre deux fois consécutivement, le Suisse a redressé la situation avec autorité et s'est qualifié 2-6, 6-3, 6-0, 7-5 pour sa… 23e demi-finale de Grand Chelem consécutive. Encore un record pour le numéro un mondial qui n'a plus manqué le dernier carré depuis Roland-Garros 2004 ! «Je ne sais pas pourquoi, mais je craignais de ne pas arriver en demi-finale ici», a pourtant avoué le Suisse.

Tag(s) : #Tennis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :