Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

e2.gif

 

[Cyclisme] Tour de France 2011. 2e étape : Les Essarts - Les Essarts (23 km clm par équipe).

 

Ce contre-la-montre par équipe est court et totalement plat. Il ne faudra pas lâcher trop de temps tout en essayant, déjà, de distancer quelques favoris. Cependant, sur un tel parcours, il ne devrait, a priori, pas y avoir trop d'écarts. Les temps réels seront pris en compte sur le cinquième homme. Mais tout est une question de dosage. Au sein de chaque équipe, ceux qui sont les plus à l'aise dans ce genre d'exercice doivent veiller à limiter un peu leur action puisque le but est de finir groupés. Certaines formations anglo-saxonnes se sont fait une spécialité de ces contre-la-montre où se confirment l'homogénéité et la valeur intrinsèque d'un groupe.


e3b.jpg

 

Résumé étape de la veille :

Il a gagné :
Irrésistible depuis le printemps, Philippe Gilbert n’avait encore jamais remporté de victoire d’étape sur le Tour de France. C’est désormais chose faite. «Liège-Bastogne-Liège était un rêve d'enfant, comme de porter le Maillot Jaune et de gagner une étape sur le Tour. C'est la course la plus médiatisée au monde et je porte tous les maillots, sauf celui des jeunes car je suis trop vieux, c'est très particulier», savoure le numéro un mondial. Invaincu depuis le mois de mars (!), le Wallon rentre dans le cercle des coureurs s’étant imposés sur les trois grands tours (Tour de France, Giro, Vuelta). Malgré sa pancarte 4x3 de favori au Mont des Alouettes, le coureur d’Omega Pharma-Lotto a une fois de plus démontré que personne ne pouvait répondre à son punch sur ce type d’arrivée.

La journée des favoris :
Le Tour de France ne pouvait pas plus mal démarrer pour Alberto Contador. Mal placé, l’Espagnol n’a pas su éviter la grosse chute à 8 km de l’arrivée. Le Pistolero concède 1’14’’ au classement général sur ses principaux rivaux, tout comme Samuel Sanchez. Arrivés en même temps que les deux compères espagnols, Andy Schleck, Bradley Wiggins, Ivan Basso ou encore Robert Gesink ont été crédités de 6 secondes de retard seulement sur Philippe Gilbert, puisque tous ces hommes ont été retardés dans une chute survenue dans les trois derniers kilomètres. Une «sale journée», a d’ailleurs commenté Andy Schleck sur son compte Twitter, malgré son gain substantiel par rapport à Contador. Comme très souvent en début de Tour, Cadel Evans a été le plus malin des favoris, se classant 2e de l’étape tout en grignotant trois secondes sur ses adversaires. Dans le Top 10 du Tour l’an passé, Ryder Hesjedal et Roman Kreuziger sont déjà relégués à 1’55’’.

La journée des Français :
Pour son premier Tour de France Perrig Quemeneur restera comme le premier attaquant de ce Tour de France 2011.Le coureur d’Europcar était en mission devant les supporters vendéens, mais son échappée en compagnie de Jérémy Roy et Lieuwe Westra était vouée à l’échec. Les hommes de Jean-René Bernaudeau ont malgré tout tenu leur rang même si Thomas Voeckler, premier Français ce samedi (14e), a manqué d’un peu de jus dans le final. Lui au moins s’est montré attentif. Tous ceux présentant une petite ambition au général ont été piégés dans la cassure à 8 km de l’arrivée. Jérôme Coppel, Jean-Christophe Péraud et John Gadret accusent 1’55’’ de retard, Sandy Casar est à 2’25’’.

 

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/cyclisme/tour-de-france/actualites/ce-qu-il-faut-retenir-487545/8244014-1-fre-FR/Ce-qu-il-faut-retenir_actus.jpg

Tag(s) : #Cyclisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :