Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bratislava-craint-plus-bilbao-que-le-psg-iconsport_ppp_0210.jpg

 

undefined[Foot] Ligue Europa. Phase de poules. 3e journée. Groupe F. Slovan Bratislava (Slq) / Paris-SG (Fra). A suivre à 21h00 sur W9 !

 

Impressionnant en Ligue 1 où il est un leader de plus en plus convaincant, le Paris SG a l'occasion jeudi face au modeste Slovan Bratislava de se relancer également en Europa League et de faire oublier la défaite 2-0 contre l'Athletic Bilbao lors de la précédente journée.
Le ratage de San Mames, où Antoine Kombouaré avait beaucoup fait tourner, avait très logiquement montré que tout est moins simple pour le PSG quand ses leaders sont absents (Gameiro, Sirigu, Ménez), ménagés (Matuidi) ou dans un mauvais jour (Pastore).
Il a aussi renvoyé les Parisiens à la deuxième place du groupe F, trois points derrière les Espagnols (6 pts) et à égalité avec Salzbourg. Ce déplacement en Slovaquie pour la troisième journée s'accompagne donc d'un impératif de résultat qui pourrait pousser Kombouaré à se montrer plus conservateur.


Bratislava (Slovaquie), mercredi. Antoine Kombouaré en conférence au Stadion Pasienky, avant le match d'Euopa League que le PSG joue demain face au Slovan Bratislava
Douchez devrait tout de même prendre place dans les buts et Erding sera certainement titulaire en pointe, où il ne sera pas simple pour lui de remplacer Gameiro, qui a le droit de souffler après son triplé à Ajaccio dimanche en L1 (3-1).
Quelques doutes subsistent également à propos des compagnons de Lugano en charnière (Camara ? Sakho ?) et de Chantôme au milieu (Armand ? Kebano ?), Sissokho étant suspendu et Matuidi et Bodmer blessés, et Nene sera peut-être ménagé.
Mais la victoire parisienne en Corse, à défaut d'être particulièrement impressionnante, a au moins montré que depuis Bilbao, la concurrence s'était sérieusement aiguisée au fur et à mesure des retours de blessure et des remises à niveau.
Résultat, Paris qui avait auparavant la sale manie de rater régulièrement ces matches à sa portée, s'est sorti avec pas mal d'aisance du piège ajaccien (fin de trêve internationale, nombreuses absences, public hostile).
"On a été professionnel", s'est d'ailleurs félicité Kombouaré, dont les joueurs devront à nouveau faire le boulot sans trembler jeudi dans un contexte qui sera un peu similaire, dans le petit stade Pasiensky (13.000 places).
Car le Slovan est loin d'être une terreur continentale, même si son palmarès européen est le même que celui du PSG (une Coupe des Coupes, en 1969) et qu'il a éliminé l'AS Rome lors du tour de barrages de cette C3.
Mais aujourd'hui, les Slovaques sont quatrièmes de leur championnat et ont perdu leurs deux premiers matches de poule en C3, contre Bilbao (2-1) et à Salzbourg (3-0).
Quant à leur avant-centre et principal atout offensif, Filip Sebo, s'il a joué trois saisons en France, à Valenciennes, cela n'a pas marqué les esprits, même si Tiéné, Bisevac et Kombouaré qui l'ont côtoyé dans le Nord s'en souviennent sans doute.
Le PSG part donc très clairement favori du match de jeudi, dont l'enjeu se double d'un anecdotique challenge statistique: Paris n'est plus qu'à deux longueurs du cap symbolique des 100 buts en C3.

Tag(s) : #Foot
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :