Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

e003.gif

 

[Cyclisme] Tour de France 2011. 3e étape : Olonne-sur-Mer - Redon (198 km).

 

Le peloton quitte la Vendée pour la Bretagne, en franchissant la Loire par le pont de Saint-Nazaire, le point haut de cette étape. Elle sera sans difficulté particulière et semble davantage promise aux sprinteurs. Ils devront profiter de l'occasion car ils vont vite s'apercevoir qu'il n'y a pas beaucoup d'arrivées pour eux sur ce Tour 2011. Pour la première fois, le peloton s'arrêtera à Redon, cité inscrite au riche patrimoine cycliste régional. Depuis plus de cinquante ans, une course classée en Elite Nationale, prisée des espoirs bretons, s'y déroule au printemps.


e03.jpg

 

Résumé étape de la veille :

Elle a gagné :
Jonathan Vaughters attendait ça depuis des années. Gagner une victoire d’étape sur le Tour de France en tant que manager avec son équipe Garmin-Cervélo, lui qui avait connu les joies du succès sur la route en 2001 au sein du Crédit Agricole. Dans cette équipe figurait un certain… Thor Hushovd. «C'est quand même étonnant de gagner le contre-la-montre par équipes du Tour, dix ans après l'avoir gagné avec le Crédit Agricole à Bar-le-Duc. A l'époque, Jonathan Vaughters était l'un de mes équipiers. Si on m'avait posé la question, jamais je n'aurais imaginé être un jour dans son équipe. Il m'impressionne. Il fait un travail fantastique», encense le nouveau Maillot Jaune. Lui qui pensait passer le Tour avec son beau maillot irisé de champion du monde, le voilà dans une nouvelle couleur après avoir porté un Maillot à Pois détonant ce dimanche ! La récompense d’une bande de potes, chantre d’un cyclisme 100 % propre.  

La course des favoris :
Comme en 2008 et 2010, années où il a porté le Maillot Jaune, Cadel Evans est là en début de Tour. L’Australien ne rate la tunique que pour une petite seconde (voir classement général) après l’excellent chrono de son équipe BMC (+4’’). Pas loin de craquer (plusieurs relais sautés sur la fin), Andy et Frank Schleck sont montés sur le char Cancellara (+5’’) pour arriver à bon port et se placer au général (respectivement 10e et 6e). La bande des RadioShack (+10’’) ou Robert Gesink (+ 12’’) peuvent être également satisfaits de la journée. Ivan Basso, lui, se retrouve éjecté à 57’’. La situation est encore pire pour Samuel Sanchez, largué à 2’36’’ après la dernière place de son équipe Euskaltel. Enfin, Alberto Contador a fait ce qu’il a pu au sein d’une équipe Saxo Bank clairement en deçà des autres. Avec 28 secondes encaissées ce dimanche, l’ardoise de l’Espagnol affiche déjà 1’42’’.

La journée des Français :
Hormis Cofidis, avant-dernière du chrono (21e), les équipes françaises réalisent un tir groupé honorable. Première des Tricolores, la FDJ se situe pile en milieu de classement (11e). Elle devance de peu une équipe Europcar (12e) portée par un public en délire. Pas mal pour des non-spécialistes. AG2R-La Mondiale (13e) est à sa place tandis que Saur-Sojasun est plus en retrait (16e). Au classement général, il faut quand même aller jusqu’à la 37e place pour trouver trace du premier Français, William Bonnet. Prétendants à un Top 10, Jean-Christophe Péraud (108e à 2’42’’) et Jérôme Coppel (112e à 2’51’’) ont déjà perdu beaucoup de temps.

 

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/cyclisme/tour-de-france/actualites/ce-qu-il-faut-retenir-487763/8247150-1-fre-FR/Ce-qu-il-faut-retenir_actus.jpg

Tag(s) : #Cyclisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :