Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

arl.jpg

 

undefined[Foot] Championnat de France Ligue 2. 2e journée. Metz / Arles-Avignon. A suivre en direct à 20h30 sur EUROSPORT ! 

 

près une saison cauchemardesque en Ligue 1, Arles-Avignon aspire à une nouvelle sérénité pour rebondir, et ce dès lundi à Metz (20h30).

 

Qu'il semble loin l'été dernier. A l'époque, Arles-Avignon découvrait à peine les joies de la Ligue 1, et ses affres par la même occasion. Après un long chemin de croix et une relégation immédiate, le club provençal retrouve cette année un Championnat qu'il connaît bien. Mais pas question pour autant de recommencer les mêmes erreurs que l'an passé. Car son président en convient, de nombreuses et mauvaises décisions ont précipité la chute de l'ACA. «C'est vrai, il y a eu des erreurs, mais on était un sujet de moquerie facile, estimait Marcel Salerno le 22 juillet dans L'Equipe. Dès qu'il y avait une fourchette qui tombait de la table, on avait l'impression que c'était la nappe, les assiettes et tous les verres qui se cassaient la gueule !»

 

Mais tout ça est oublié. Pour preuve, les dirigeants ont cette année réfléchi avant de recruter le premier venu. Tel est l'enseignement tiré de l'échec retentissant vécu la saison passée. «J'ai appris une chose : les décisions précipitées n'apportent rien, disait aussi Salerno. Les joueurs qu'on a voulu conserver sont restés. Si on met de côté les fins de prêt et (Camel) Meriem, qui a eu une opportunité, personne n'est parti à part (Sébastien) Piocelle, qui avait des problèmes relationnels avec le coach (Faruk Hadzibegic). Pour le reste, (Christophe) Landrin, (Luigi) Pieroni, ce sont des choix réfléchis avec l'entraîneur». Priorité a été donnée à l'expérience, avec également l'arrivée de Ludovic Butelle, en fin de contrat à Lille mais surtout longtemps dans la cage messine, avant son départ en Espagne. En ajoutant quelques jeunes, piochés ici ou là pour trois fois rien, on obtient cette fois une équipe homogène, tout le contraire de celle de l'an dernier.

 
Objectif : «Simplement dans les dix premiers»
L'autre décision importante de l'intersaison a été de conserver l'entraîneur, Faruk Hadzibegic, pour instaurer une certaine continuité. La victoire lors de la première journée face au Mans, candidat à la montée, donne pour l'instant raison à cette nouvelle stratégie. Mais de là à prétendre de nouveau finir dans les trois premiers, il ne faut pas exagérer. «J'espère simplement être dans les dix, a annoncé Salerno. On commence à avoir des fondations mais, quand on voit ce qui arrive à Strasbourg (liquidation judiciaire), on se dit que ça peut aller très vite». Dans un sens, comme dans l'autre. L'ACA est aussi bien placé pour le savoir.

 

 


Tag(s) : #Foot
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :