Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

e05-copie-1.gif

 

[Cyclisme]  Tour de France 2011. 5e étape : Carhaix - Cap Fréhel (164,5 km).  

 

Comme la veille, cette étape se déroule intégralement en Bretagne, avec pour cadre, cette fois, le Finistère et les Côtes-d'Armor. Le peloton roule de Carhaix au Cap Fréhel au milieu de paysages spectaculaires, les 70 derniers kilomètres longeant la mer. Attention donc au vent et aux éventuelles bordures. Tout dépendra des conditions climatiques, mais il peut se passer des choses. Normalement, tout comme celle de Redon, cette étape devrait couronner un sprinteur.


e0005.jpg

 

Résumé étape de la veille :


Il a gagné :
Cadel Evans n’avait encore jamais eu la joie de célébrer une victoire d’étape sur le Tour de France. La 13e étape du Tour 2007 (un contre-la-montre à Albi) lui a bien été attribuée, après le déclassement d’Alexandre Vinokourov (suite à contrôle positif), mais il n’avait pas eu l’honneur de monter sur le podium. Voilà l’erreur réparée. «Ce que nous souhaitions, c'était de passer l'étape sans problème. La victoire est une surprise...», confie l’Australien. Il avait quand même posé des jalons en terminant 2e au Mont des Alouettes. En grande forme, l’ancien vainqueur de la Flèche Wallonne n’a peut-être jamais aussi bien abordé le Tour de France. Laisser le Maillot Jaune à Thor Hushovd est également un soulagement, d’une part pour préserver son équipe, et parce qu’à chaque fois qu’il l’a porté, cela s’était mal passé (épaule en 2008, coude en 2010).

La journée des favoris :
Alberto Contador n’est pas mort. Lui qui semblait abattu par l’accueil que lui a réservé le public français et un début de Tour catastrophique, a montré qu’il faudrait compter sur lui à l’avenir. S’il échoue de peu pour la victoire d’étape, il marque psychologiquement ses adversaires de sa présence. En particulier un Andy Schleck en retrait ce mardi. La côte finale ne lui convenait peut-être pas, toujours est-il qu’il a concédé 8 secondes (23e) et peut-être laissé une partie de son moral. Parmi les favoris, seuls Frank Schleck (7e), Samuel Sanchez (8e), Jurgen Van den Broeck (9e) et Andreas Klöden (10e) ont terminé dans le temps du duo Evans-Contador. Bradley Wiggins (+ 6’’), Ivan Basso (+ 6’’), Robert Gesink (+ 8’’) et Levi Leipheimer (+ 8’’) ont lâché du lest.

La journée des Français :
Une nouvelle fois, les Tricolores ont montré leurs limites sur ce type d’arrivée. Le premier Français, Cyril Gautier (Europcar), se classe en 24e position (+ 8’’). Jérôme Coppel (49e) et Jean-Christophe Péraud (52e) continuent d’accumuler du retard (+ 25’’). Au classement général, Cyril Gautier hisse le pavillon bleu-blanc-rouge à la 22e place (+ 58’’). Pour le reste, Jérémy Roy, accompagné notamment de Blel Kadri, a gonflé son compteur de kilomètres passés devant en faisant partie de l’échappée du jour, comme lors de la 1ère étape. Il se positionne déjà pour le titre de super combatif.  

 

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/cyclisme/tour-de-france/actualites/ce-qu-il-faut-retenir-488266/8254076-1-fre-FR/Ce-qu-il-faut-retenir_actus.jpg

Tag(s) : #Cyclisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :