Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

porb.jpg

 

undefined[Foot] Europa Ligue. Finale. FC Porto (Por) / Sporting Braga (Por). A l'Aviva Stadium, à Dublin (Irlande). A suivre en direct à 20h45 sur M6 !

 

Au terme de deux campagnes exemplaires, le FC Porto et le Sporting Braga se retrouvent mercredi soir à Dublin pour la finale de la Ligue Europa avec deux styles diamétralement opposés. Lequel sortira vainqueur ?
 
Cette année, le Portugal a fait main basse sur la Coupe d’Europe la moins sexy. Trois clubs en demi-finales, Porto, Benfica et le Sporting Braga, qui se sont battus comme des chiffonniers pour faire respecter la culture européenne qui est la leur. Résultat, les joueurs de Villareal ont été dans l’obligation de remiser au placard leurs rêves de triomphe, punis qu’ils ont été par les Dragons (5-1, 2-3). Ceux-ci répondent incontestablement à tous les critères d’une équipe parée pour être couronnée, à ceci près que leur principal argument demeure leur incroyable force de frappe. Falcao a atteint la barre des 16 réalisations sur l’ensemble de la compétition après avoir marqué au Madrigal, ce qui fait de lui le meilleur de tous les temps de l’Europa League. Les bonnes nouvelles n’arrivant jamais seul, l’autre attaquant de classe internationale, le brésilien Hulk, est depuis la fin de semaine passée engagé jusqu’en 2016, avec une clause libératoire de 100 millions d’euros, sans oublier que l’entraîneur Andre Villas Boas a éteint toute rumeur de séparation au profit d’un grand club étranger. Bref, tout va bien dans le meilleur des mondes pour le FC Porto qui fonce vers un nouveau triplé Championnat-Coupe-Ligue Europa. Et il n’entend pas bouger d’un iota, en témoigne cette confession du gardien Helton sur le site de l’UEFA : «Ça ne changera pas à l’approche de la finale : on continuera à penser et à travailler de la même manière. Hors de question d’améliorer ou arrêter de faire ceci ou cela parce qu’on est en finale».
Rester fidèle à ses principes, Braga sait parfaitement le faire. C’est même ce parti pris, cette unité qui l’ont porté jusqu’ici. Et bien que son redoutable adversaire dispose d’une marge a priori conséquente (l’écart final qui les sépare en Superliga est de 38 points !), les Arsenalistas croient plus que jamais en leurs chances. Le capitaine brésilien Vandinho, également interrogé sur l’UEFA, se félicite ainsi de la constance de ses coéquipiers à se remettre en cause : «Nous avons toujours pris les matches les uns après les autres, en nous disant que tout était possible. Nous avons joué en équipe et affiché le même esprit guerrier que celui qui a fait notre réputation. Nous avons dû travailler très dur, c’était le seul moyen d’arriver un finale». La supériorité des Dragons ne les effraie pas, ce qui est logique quand on a sorti auparavant Liverpool ou Kiev. Dans la tradition des grandes épopées, le technicien partant Domingos Paciência a convoqué un groupe de 28 éléments afin que l’ensemble de l’effectif puisse prendre part à la fête, y compris les deux blessés Quim et Vinicius. Car il s’agit bien d’un moment d’allégresse : «Peu importe ce qui arrive, ce groupe mérite les félicitations. Nous quitterons le terrain la tête haute. (…) Jouer la finale est déjà une victoire. Ceci étant dit, on veut quand même être champions !».
La composition des groupes
Porto
Helton, Maicon, Alvaro, Guarin, Bellushi, Joao Moutinho, Falcao, Hulk, Rolando, Sereno, Varela, Walter, James, Sapunaru, Souza, Beto, Fernando, Ruben Micael, Otamendi.
Sporting Braga
Artur, Quim, Marcos, Christiano, Miguel Garcia, Slvio, Dani, Paulao, Rodriguez, Kaka, Anbal, Elderson, Marco Ramos, Vandinho, Custodio, Salino, Vinicius, Peterson, Guilherme, Hugo Viana, Mossor, Alan, Helder Barbosa, Ukra, Paulo César, Lima, Keita, Meyong.

 


Tag(s) : #Foot
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :