Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

remy_rennes_marseille_but.jpg

 

[Foot] Match de prépration : Marseille / Betis Seville à suivre à 20h30 en direct sur CANAL+SPORT

 

Alors que le cas Lucho reste toujours en suspens, l’entraîneur olympien, en quête d’un attaquant supplémentaire, scrutera avec attention la performance offensive de ses joueurs face au Bétis Séville, ce mercredi (20h30) à Bayonne. Le temps presse à une semaine du Trophée des Champions face à Lille.

 

L'OM version 2011-2012 prend forme. Ce mercredi (20h30) à Bayonne lors du troisième match amical face au Bétis Séville, on en saura plus sur la composition du onze de départ qui affrontera Lille dans une semaine (27 juillet) pour le Trophée des Champions. Vendredi dernier face à Montpellier (défaite 1-0), Didier Deschamps avait laissé entendre que l’équipe alignée au coup d’envoi serait, à peu de choses près, celle qui débutera la saison : Mandanda - Fanni, Diawara, Mbia, Morel - A.Diarra, Be.Cheyrou, Valbuena - J.Ayew, Rémy, A.Ayew.

Lucho Gonzalez n’y figure pas. Entré en deuxième période face à Montpellier, l’Argentin a brillé par son absence dans le jeu. La grise mine affichée sur le terrain et son manque d’envie appuient la thèse d’un départ imminent, comme l’a récemment confirmé son agent. L’ancien joueur du FC Porto, présent lors du deuxième stage à Saint-Jean de Luz, devrait tout de même entrer en jeu. Si son transfert est l’une des priorités du moment, Didier Deschamps s’inquiète aussi du terrain et du manque d’efficacité de son attaque (un but en deux matchs), aphone la semaine dernière malgré une multitude d’occasions.
Gignac ménagé
Toujours désireux de recruter un attaquant supplémentaire (ce ne sera pas Jérémy Menez), « DD » attend des réponses. Il pourra tester une nouvelle relation entre les milieux et les attaquants avec le retour de Morgan Amalfitano, ménagé contre Montpellier et amené à succéder à Lucho dans le rôle du pourvoyeur de ballons. En revanche, Deschamps devra attendre avant de jauger l’état de forme d’André-Pierre Gignac contraint d’écourter l’opposition prévue lundi en raison d’une gêne ressentie aux adducteurs à l’endroit où il a subi une opération en mai. Un rendez-vous manqué pour l’ancien Toulousain qui veut prouver qu’il est une solution crédible après une première année manquée.

 

Tag(s) : #Foot
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :