Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  visualdéf

 

[SPORT TV REPORTAGE]  C'est une première sur le site qui vous propose habituellement les affiches des rendez-vous sportifs. En effet j'ai eu le privilège de passer la journée du samedi 25 septembre dans les coulisses du match Orange entre Lyon et Saint-Etienne. Un rendez-vous possible grâce à un ami, Stéphane Mortbontemps, qui m'a fait vivre son travail quotiden au sein des équipes de Visual TV, qui produisent les images du match. Vous trouverez ci-dessous le récit de cette formidable journée, accompagné de quelques clichés !

 

Imaginez tout simplement que vous êtes un enfant et que l'on vous laisse dans un magasin de jouets à la fermeture. Voilà un peu la situation que j'ai vécue pour le derby entre Lyon et Saint-Etienne. J'ai navigué entre techniciens et stars de la télé. Deux mondes à la fois si éloignés et si proches mais complémentaires pour nous faire vivre les matchs de football ou autres sports d'ailleurs. Alors qu'à la maison on se plonge dans le canapé avec une bonne bière à moins de 5 minutes du coup d'envoi de notre match on n'imagine pas que déjà depuis 48h00 les équipes techniques sont sur le terrain et préparent nos 90 minutes de bonheur !

 

Le rendez-vous est pris pour 11h00 devant les grilles du stade de Gerland. Un rapide passage au contrôle d'entrée et me voilà au sein de l'équipe technique. Stéphane prend rapidement la température de la situation et délègue les missions au sein de son équipe. Il faut dire que si moi j'accède seulement au "paddock" du match, les équipes techniques de Visual TV sont là depuis vendredi et ont déjà bien préparé le terrain avec le cablage.

 

Nous chargeons donc notre diable avec quelques grosses boîtes de métal qui renferment les précieuses caméras et nous partons les installer les unes après les autres. Chaque caméra a son propre nom et son numéro, la "Junior" assurera plusieurs missions entre le bord de terrain et les vestiaires, la "pêcheur" est installée sur le haut du virage pour une vue arrrière sur le but, la célèbre "Stéadycam" aura des missions multiples avec l'arrivée des cars, le suivi du match, etc.... J'avoue ne pas avoir retenu le nom de toutes les caméras tellement elles sont nombreuses, pas moins d'une vingtaine pour ce match. Et puis il y a les caméras spécifiques pour Orange et pour Canal +. De 11h00 à 13h00 nous passons d'un endroit du stade à un autre et à chaque mise en place on fait un point avec le car régie. Stpéhane "OK pour la 17" et le car régie enchaîne "OK pour moi". Tous les techniciens sont reliés par talkie walkie. "Badingue" c'est le surnom de Stéphane est pas mal sollicité pour divers problèmes, hauteur ou angle de caméra, câble à modifier ou à rajouter. Peu importe il a réponse à tout. Au milieu de kilomètres de câble et d'une vingtaine de caméras on pourrait croire que c'est un peu le fouillis. Mais bien au contraire, tout est parfaitement millimétré, pas de place pour l'imprévu. Mais alors que nous partions pour déjeuner, la caméra arrière but gauche bug. Certainement un problème de fibre optique. Le kit de nettoyage ne donne rien, aucune prise de risque possible, il faudra retirer un nouveau câble et pas moins de 200 mètres de fil du car régie à la caméra de bord de terrain. Cette fois tout est Ok enfin pour ce matin et nous filons sous la tente "bivouac" pour déjeuner. Se mèlent alors les récits des techniciens qui relatent leur aventure sur les différents plateaux qu'ils ont couverts. Un café bien chaud dans le froid de Gerland et c'est reparti. 

 

Dans le milieu de l'après-midi les choses s'animent davantage et se mettent encore un peu plus en place. Alors que nous regagnions notre car régie, "l'Entreprise", située à côté du car Orange, se presse devant nous la dream team d'Orange. Une rapide poignée de main avec Franck Sauzee et Denis Balbir. Stéphane profite alors d'un moment de calme pour me faire faire le tour complet des installations du stade. Appareil photo en main je passe d'un endroit à un autre et vous trouverez ci-dessous quelques clichés de ce parcours. 

 

DSC05890

 

Une partie de l'intérieur du car régie avec Stéphane assis aux manettes pour me faire la démonstration 

 

DSC05895

Ici le poste du réalisateur et c'est François Lanaud qui sera en charge du Derby !

 

DSC05898 

Le célèbre Bus Orange qui abrite le plateau du direct !

 

DSC05896 

Le plateau Orange à quelques heures du direct !

 

DSC05900 

Me voilà assis sur le plateau du bus de l'OL TV !

 

DSC05902 

Stéphane avec en main la caméra principale qui filme le match pour la vue générale !

 

DSC05905 

Pour quelques secondes je me prends au jeu du caméraman !

 DSC05914

 

A la demande de Canal + et pour l'intervention de David Berger pour jour de foot, la mise en place d'un plateau "sauvage" dans les couloirs des vestiaires !

 

  DSC05920 

Je me prends quelques instants pour Claude Puel sur le banc de l'OL ! 

 

DSC05925

La salle de conférence de presse avant l'arrivée des joueurs pour l'après-match !

  

 

DSC05932-copie-1Fin de la promenade du site de Gerland à 17h00 car une équipe de renfort d'une dizaine de personnes arrive. A 18h00 c'est le briefing complet des équipes, qui fait quoi, avec qui et à quel horaire précis. Pour un match comme celui-ci c'est assez chaud. Entre Canal + et Orange, chacun y va de sa demande mais pas de soucis, les équipes de Visual s'adaptent immédiatement.

 

A 18h50, le réalisateur, François Lannaud, nous envoie à l'entrée des vestaires pour filmer l'arrivée des bus. La steadycam est en place, le projecteur allumé. Le premier bus à arriver est celui de l'Oympique Lyonnais. Visages très tendus les Gones descendent du bus et passent à quelques centimètres de moi les uns après les autres. A nos côtés, nous avons l'assistant réalisateur qui veille à ce que tout se déroule pour le mieux. A 19h30 c'est au tour du bus des stéphanois de se présenter à nous. Un confrère de la TV Onzéo est également présent pour quelques images de l'arrivée de son équipe. Les images de l'arrivée des bus à peine terminées que nous filons directement sur le terrain car les joueurs viennent prendre la température du stade et de la pelouse. Ci-contre la dernière photo avant l'entrée des joueurs pour l'échauffement. Droits d'images obligent j'ai dû remettre mon appareil photo dans ma poche.

 

Il est tout juste 20h15 lorsque les premiers joueurs entrent sur la pelouse pour s'échauffer. Je reste assis sagement sur le banc situé au bord de la pelouse à moins de 2 mètres de la ligne de touche. 20h50, les équipes entrent sur le terrain dans une chaude ambiance. Toute la première mi-temps j'ai eu la chance de la suivre sur ce banc situé à moins de 2 mètres de celui de l'Olympique Lyonnais. Plus que le match, j'ai pu observer les visages, les attitudes du banc lyonnais et entendre les consignes de Claude Puel. Et j'ai moi aussi tapé dans le ballon alors que ce dernier sortait en touche à mes pieds.

 

Je n'ai pas vu passer ces 45 premières minutes. Aussitôt la mi-temps sifflée, Stéphane me prend sous son aile et direction le plateau de commentateur. 21h45,nous montons les étages quatre à quatre et me voilà assis à pas moins de 1 mètres de Youri Djorkaeff et Denis Balbir au poste de commentateurs. Pas très loin David Berger et Elie Baup qui sont en place pour les commentaires de Canal Plus. Franck Sauzee rejoint tout ce monde pour voir le match d'en haut. La soirée de rêve continue, pas le temps de me remettre des mes émotions de la première période que j'enchaîne avec encore un autre grand moment. Quelle sensation incroyable de regarder le match, d'entendre et de voir les commentateurs en situation de direct. Surtout avec un client comme Denis Balbir qui s'enflamme assez souvent dans les sitations chaudes. Avec Youri Djorkaeff, ils ne tiennent pas en place sur leur chaise. Tantôt debouts, tantôt assis ils vibrent à chaque action. Comme la première période, je ne vois pas passer cette seconde mi-temps. Le match se termine mais je ne pars pas encore. Je goûte à mon plaisir jusqu'au bout. Denis Balbir et Youri Djorkaeff continuent le direct avec les interwiews et reviennent sur les moments forts du match. Allez cette fois il faut que je redescende de mon perchoir et que je revienne sur terre. Je salue le technicien de Visual qui m'a permis de vivre ce moment magique. Il n'est pas loin de 23h30 quand je décide de partir du stade des images plein la tête. Un dernier passage au camion de Visual mais pas grand monde car tout le personnel est encore en ébullition entre la salle de presse, les couloirs du stade, les studios improvisés dans ces même couloirs et le démontage de toute cette mise en scène. Je pose mon chasuble "Presse" et me fonds dans la nuit noire en pensant bien à tous ces travailleurs de l'ombre qui vont encore oeuvrer pendant quelques heures alors que nous, supporters, nous allons fermer nos yeux, remplis de joie pour certains et de déception pour les autres.

 

Un grand merci à Stéhane, biensûr, mon guide au cours de cette incroyable journée, mais aussi à toutes les équipes de Visual TV, à leur accueil sympatique et leur disponibilité. Et je sais que dorénavant je ne pourrai plus regarder un match sans penser un peu à eux !

 

DSC05931    DSC05934

 

 Un court instant de rêve dans la peau de Denis Balbir, assis sur le siège qu'il occupera dans quelques minutes. Derrière moi le célèbre fond vert pour les incrustations. Et à droite le précieux sésame de ma journée !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :