Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/06/03/6e2ffcd4-8e16-11e0-a15c-afc13161af26.jpg

 

http://img.over-blog.com/300x238/0/31/81/38/b/france-2.jpghttp://idata.over-blog.com/0/31/81/38/a/c-.jpg[Rugby] Championnat de France TOP 14 (FINALE) Montpellier / Toulouse à suivre en direct à 20h45 sur FRANCE 2 et CANAL+ !

 

 

Entre l'habitué des grands rendez-vous et l'invité surprise, le verdict semble couru d'avance. Mais les hommes de Fabien Galthié brûlent de déjouer une fois de plus les pronostics.

Celui qui, en début de saison, a parié sur la présence de Montpellier en finale du Top 14, samedi soir au Stade de France, est assuré de toucher le gros lot. Mais pas certain que ce casse-cou existe. Car, il y a onze mois, personne n'aurait misé un centime sur le club héraultais. Entraîneur fraîchement débarqué, Fabien Galthié lui-même s'inquiétait alors de l'avenir de son équipe, promise, comme chaque début de saison, à la relégation.

Et puis la magie a opéré. «La bande de copains», sans star, sans référence, a adhéré pleinement à son discours, à sa méthode, totalement à l'écoute du duo si complémentaire que Galthié compose avec Éric Béchu, le «papa» des avants. Ainsi mis en confiance, François Trinh-Duc et ses partenaires surprennent leurs adversaires, enchaînent les résultats. Les voilà sur le podium du Top 14 dès la troisième journée, leader cinq matchs plus tard, toujours dans le coup à six journées de la phase régulière. Avant une fin de saison aux forceps.

Les corps épuisés, le mental usé par leur campagne, la troupe cède du terrain. La réussite les fuit. En ovalie, on sourit sous cape. La belle histoire va prendre fin, les insolents vont enfin baisser la tête et rentrer dans le rang. Les grands devant, éclipsant les petits de la photo-finish…

C'est à ce moment-là que le miracle a pris forme. Quand plus personne - sauf eux  - ne croyait en leur étoile. Dernière journée. Rencontre décisive face à Toulon: le vainqueur se qualifie, le vaincu regarde les phases finales sur le canapé de son salon. Pas de doute, les stars varoises vont enfin punir le crime de lèse-majesté, renvoyer la jeune classe à ses études. Montpellier triomphera 27 à 3. Gagnant le droit d'aller défier Castres en quart de finale. Nouveau succès inattendu (18-17). La demi-finale se profile face à l'ambitieux Racing. Cette fois, c'est sûr, la plaisanterie va prendre fin. C'est sans compter le cœur, la solidarité, le talent des hommes du capitaine courage, Fulgence Ouedraogo, qui s'imposent sur le fil, 26 à 25.

Et maintenant? Eh bien, comme depuis des mois, la plupart des observateurs leur promettent une fessée publique. Samedi soir, l'ogre toulousain ne va faire qu'une bouchée de ce Petit Poucet coupable de l'audace de trop, de s'inviter nu pieds au banquet des rois. Comment pourrait-il en être autrement? Toulouse, son palmarès rutilant, son entraîneur prestigieux, son armada internationale, ne peut pas perdre contre Montpellier, palmarès néant et effectif anonyme.

 TOULOUSE CLERMONT 260511
Gorgodze, le «Chabal de Tbilissi»

Guy Novès a beaucoup trop roulé sa bosse pour se laisser endormir par ce dénouement écrit d'avance. Le manager toulousain sait que son équipe devra combattre de toutes ses forces, faire étalage de tout son talent, si elle veut ramener à la raison son adversaire du soir. Il a prévenu ses joueurs. Les Montpelliérains ne doutent de rien, n'ont peur de personne.

Alors, pour espérer soulever le mythique bouclier de Brennus, Thierry Dusautoir devra se sacrifier pour stopper les charges de Mamuka Gorgodze, le «Chabal de Tbilissi». Épreuve de force. David Skrela devra rivaliser d'adresse avec François Trinh-Duc, pour un duel sous fond bleu. Les réputés trois-quarts toulousains devront surveiller comme le lait sur le feu leurs vis-à-vis méconnus mais habités de la volonté offensive prônée, ciselée, par Fabien Galthié. Jeu contre jeu. Pour une finale inattendue et pourtant indécise…

Tag(s) : #Rugby
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :