Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

leins2.jpg

 

france 2 undefined[Rugby] Coupe d'Europe. Demi-finale. Leinster (Irl) / Toulouse (Fra). A l'Aviva Stadium, à Dublin. A suivre en direct à 16h30 sur France 2 et Canal+ !

 

Le Stade Toulousain jouera samedi sa place en finale de H Cup face au Leinster, l’un de ses plus redoutables rivaux, qu’il avait éliminé l’an passé à ce même niveau. La revanche promet d’être épique.


«C’est une équipe qui présente un rugby bien au-dessus du nôtre. Ces résultats sont éloquents et les Irlandais sont sereins. On est quasiment certain de perdre à l’arrivée, ça paraît insurmontable mais c’est ce qui rend ce défi plus que motivant». Á deux jours du choc face au Leinster qui décidera de l’heureux élu pour la finale de la H Cup, Guy Novès est déjà dans la préparation mentale de son équipe. Il est vrai que la province britannique, vainqueur en 2009, soit un an avant Toulouse, fait partie de ces formations dont le palmarès et l’effectif font frissonner. L’ossature de la sélection nationale d’Irlande lui appartient : on peut citer pêle-mêle Shane Organ , Leo Cullen, Jamie Heaslip ou encore Gordon d’Arcy. Sa vedette n’est autre que le trois-quarts centre Brian O’Driscoll, dont les appuis dévastateurs et la vision de jeu en font encore l’un des meilleurs joueurs de la planète rugby. En d’autres termes, la tâche est ardue pour des Toulousains qui ont opté pour le profil bas. Oui, le spécialiste de le plus prestigieuse des Coupes d’Europe (4 victoires en 1996, 2003, 2005, 2010), celui qui collectionne dix-sept boucliers de Brennus, avance masqué, joue la carte de « c’est lui le favori et pas moi ». Cette posture un brin exagérée s’explique aussi par le contexte de cette demi-finale puisque c’est au stade Aviva de Dublin que le Stade doit batailler. Ce qui est loin d’être un avantage.

Il y a d’une part le jeu médiatique et de l’autre la réalité du terrain. Sur ce point, les hommes de Guy Novès sont au plus haut. Leaders incontestables du Top 14, l’entraîneur veille à les préserver depuis le quart de finale homérique du 10 avril dernier (victoire sur Biarritz 20-27). Ce dernier démontre également qu’ils n’ont pas l’intention de renoncer à leur trophée sans combattre. De fait, c’est l’excitation qui prédomine dans les rangs haut-garonnais, en attestent les propos du pilier samoan Census Johnston recueillis par l’ERC : «Un match comme ça, c’est passionnant, c’est ce qui fait l’intérêt du rugby. Nous savons bien ce qui nous attend et l’ambiance va être formidable, devant plus de 50 000 spectateurs, dans un stade où nous n’avons encore jamais joué». L’avant estime en outre que le sort de la demi-finale devrait basculer au niveau de la défense, les deux quinze présentant beaucoup de similitudes dans leur expression. Ce qui est certain, c’est qu’aux quatre coins du terrain, à l’avant ou à l’arrière, les impacts seront bigrement sévères. Pas de quoi cependant effrayer un groupe rompu aux rencontres de haut niveau et dont la seule incertitude plane sur le polyvalent Grégory Lamboley. S’il était dans l’impossibilité de jouer, Rupeni Caucaunibuca le remplacerait.

http://3.bp.blogspot.com/_5Hg8PPAorvA/TLrbRu3c7FI/AAAAAAAAD0E/pOFPUxz3s04/s640/h-cup.jpg

La composition des groupes :
Leinster
Healy, Strauss, Ross, Cullen, Hines, McLaughlin, O’Brien, Heaslip, Reddan, Sexton, Fitzgerald, D’Arcy, O’Driscoll, Horgan, Nacewa, Harris-Wright, Van der Merwe, Wright, Toner, Jennings, Boss, Madigan, McFadden

Toulouse
Johnston, Servat, Poux, Albacete, Maestri, Bouilhou, Picamoles, Nyanga, Doussain, Skrela, Clerc, Fritz, Poitrenaud, Médard, Heymans, Dusautoir, Human, Jauzion, Lacombe, Lamboley (ou Caucaunibuca), Sowerby, Bezy, Falefa

Tag(s) : #Rugby
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :