Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après le Ballon d’Or, Lionel Messi s’est vu attribuer ce lundi le titre de «Meilleur joueur Fifa de l’année 2009». Un juste retour des choses pour ce gamin de 22 ans qui, à l’image de son club, le FC Barcelone, aura marqué d’un sceau indélébile la saison écoulée.



Sans souffrir aucune comparaison ou presque et après avoir bouclé la boucle de la plus belle des manières en inscrivant le but victorieux du Barça lors de la finale du Mondial des clubs samedi dernier à Abu Dhabi, Lionel Messi a raflé le trophée de «Joueur Fifa de l’année 2009». Une récompense d’autant plus gratifiante qu’elle est le fruit non pas du vote de journalistes à l’instar du Ballon d’Or, mais de celui d’un collège de sélectionneurs nationaux. Après avoir terminé par deux fois sur la seconde marche du podium en 2007 et 2008, le natif de Rosario, en succédant à Cristiano Ronaldo, devient en outre le premier Argentin à obtenir cette distinction. Avant lui, seul Gabriel Batistuta (3e en 1999) était parvenu à se hisser dans le trio de tête.


43 buts en 61 matches avec Barcelone

Les principaux faits d’arme d’une saison en tous points remarquable resteront ces 6 trophées glanés en 2008/2009 (Liga, Coupe d'Espagne, Ligue des Champions, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe et Coupe du Monde des clubs) avec le FC Barcelone. Trophées auxquels celui que l’on a coutume de surnommer la «Pulga» (la Puce) aura à chaque fois immensément contribué. En témoignent son doublé sur la pelouse de Santiago Bernabeu lors du Classico historique remporté face au Real (6-2) à quelques journées de la fin du championnat, ses buts en finales de la Coupe du Roi, de la Ligue des Champions et du Mondial des clubs. Sans oublier pour l’anecdote, la 5000e réalisation de l’histoire du club catalan à Santander en février dernier ; pour un total final de 43 buts en 61 rencontres. Tout simplement grandiose…


Les plus sourcilleux ne manqueront pas de relever ses nombreux passages à vide avec la sélection argentine au cours des éliminatoires de la Coupe du Monde. Si ceux-ci paraissent difficiles à nier, ils n’en révèlent pas moins une marge de progression certaine qui offre au génial lutin la possibilité, à terme, d’affermir encore plus sa place au panthéon des plus grands artistes du ballon rond.


LEQUIPE TYPE DE L'ANNEE 2009 !

11-fifa.jpg
Tag(s) : #Foot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :