Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

benz.jpg

 

canal+ sport[Foot] Ligue des champions. 8e de finale retour. Benfica Lisbonne (Por) / Zénith Saint-Pétersbourg (Rus). A suivre en direct à 20h45 sur CANAL+ SPORT !

 

Alors qu'il a l'occasion d'atteindre les quarts de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2006, le Benfica est au plus mal. Cela s'annonce difficile contre le Zénith, qui a remporté l'aller 3-2.

Benfica est resté congelé dans le froid russe... Le 15 février dernier, le club lisboète a concédé une courte défaite chez le Zénith (2-3), de celles qui peuvent vous donner espoir pour la suite de la Ligue des champions. Oui, mais voilà, elle a semble-t-il laissé plus de traces qu'il n'y paraît. «Nous sommes meilleurs qu'eux. Nous avons désormais l'avantage psychologique», s'est d'abord réjoui le défenseur belge du Zénith Lombaerts sur le site de son club. Les Aigles, eux, ne sont plus les mêmes depuis qu'ils ont joué sous les -17°C qui régnaient au stade Petrovskiy. Alors qu'ils se trouvaient à la tête d'une superbe série de 28 matches sans défaites et qu'ils avaient notamment éliminé Manchester United en phase de poules de la C1, les hommes de Jorge Jesus ont plongé depuis cette rencontre.

Incapables de marquer le moindre but à Guimaraes (0-1) et Coimbra (0-0), ils ont été battus par leurs grands rivaux de Porto (1er) vendredi soir (2-3). Rien d'idéal pour préparer la venue du club russe qui sera pourtant privé de sa recrue Arshavin... «Ils ne vont pas jouer, ils vont garer le bus dans leur but et nous attendre en contres», a prévenu Axel Witsel sur le site de l'UEFA. «Le match aller a été tellement physique, une telle lutte... On va tenter de faire parler notre technique», a lancé un Luisao vraisemblablement pas convaincu.

Quart de finaliste de la Ligue des champions en 2006 et éliminé par le futur roi barcelonais, le Benfica devra gérer cette rencontre à domicile sans Garay, Djalo (blessés) ni Aimar (suspendu). Les 50 000 spectateurs attendus à la Luz n'auront d'yeux que pour Rodrigo et Gaitan. L'attaquant espagnol avait manqué un très grand nombre d'occasions lors du match aller. C'est maintenant, face au marquage de l'ancien de Porto Bruno Alves, qu'il doit se racheter. L'Argentin, lui, s'est perdu en chemin depuis quelque temps. «Il ressasse sans cesse cette rencontre», a avoué son agent à A Bola. L'ancien prodige de Boca a une chance de tout se faire pardonner.

Tag(s) : #Foot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :