Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

quevpsg.jpg

 

france 2 [Foot] Déjà tombeur de Rennes et de Boulogne, Quevilly espère faire chuter un troisième club de l’élite en demi-finales de la Coupe de France. Mais le PSG, qui retrouve quelques sensations en cette fin de saison, est sur ses gardes.

 

C’est bien connu, les sportifs sont superstitieux. Les dirigeants de Quevilly ont donc décidé de ne rien changer à leur préparation. Comme avant le quart de finale contre Boulogne (3-1), l'équipe et le staff se sont installés dans l'hôtel de Forges-les-Eaux pour la mise au vert. Entre deux sollicitations médiatiques, les joueurs, qui se sont imposés dimanche à Mantes en CFA (2-1), partagent leur temps entre sorties en vélo et parties de golf. Après un premier entraînement sur la pelouse du Stade Michel d’Ornano et une mise en place tactique mercredi matin, ils tenteront de se qualifier pour la deuxième finale de Coupe de France de leur histoire face à une équipe rodée à ce genre de rendez-vous. «Sur la pelouse de Michel d’Ornano, on manque de repères. On a dû se résoudre à jouer là-bas en raison des probables problèmes de sécurité. Ça gâche un peu la fête. Surtout pour le public rouennais. En plus, l’équipe avait de bonnes sensations dans le stade de Rouen. Là-bas, il y avait plein de petits détails qui faisaient que l’on s’y sentait bien», regrette l’entraîneur Régis Brouard, qui connaît pourtant personnellement les lieux : «Ça va me faire drôle de retrouver une enceinte où j'ai joué deux saisons et porté le brassard de capitaine (Ndlr : entre 1997 et 1999).»

Une chose est quasiment certaine. La rencontre devrait se jouer à guichets fermés. Lundi, la presque totalité des 21 000 places avait été vendues. Même s’il a perdu de sa splendeur, le PSG fait donc toujours recette. Déjà titrés à sept reprises en Coupe de France, les Parisiens ont l’occasion d’ajouter une nouvelle ligne à leur palmarès. Cela passe d’abord par une victoire sur les amateurs normands, dont se méfie particulièrement Antoine Kombouaré. «Ce sera un match compliqué, où on sera favoris face à un adversaire survolté qui a fait ses preuves dans cette compétition. Demandez à Frédéric Antonetti ou à Laurent Guyot (Ndlr : respectivement entraîneurs de Rennes et de Boulogne), ils vont vous dire si c'est un tirage facile. On ne va pas tomber dans ce piège.» Touché au dos après avoir percuté son poteau gauche samedi avec la réserve pour sa reprise, Grégory Coupet ne fera finalement pas le déplacement. Pas plus que Younousse Sankharé, suspendu. Jérémy Clément, absent samedi contre Bordeaux, effectuera en revanche son retour.

 

Qui rejoindra Monaco en Finale ? Réponse mercredi soir sur France 2 !

Tag(s) : #Foot

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :