Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

etp13.jpg

  

[Cyclisme] Tour de France 2010. 13e étape : Rodez - Revel (196 km)

 

Même si quelques côtes de 3e et 4e catégories essaiment le parcours, cette étape peut tout de même être cataloguée comme étant «de transition». A la veille de retrouver la montagne, les équipes de sprinteurs auront tout intérêt à assurer le tempo et à contrôler la course pour une arrivée groupée. Le champion de Norvège Thor Hushovd, l'Italien Alessandro Petacchi, l'Australien Robbie McEwen, l'Américain Tyler Farrar ou encore le Britannique Mark Cavendish devraient s'en donner à coeur joie.

 

Place Coureur Temps / Ecart
1 LUX A.SCHLECK (SAX) 58h42'01''
2 ESP A.CONTADOR (AST) à 31''
3 ESP S.SANCHEZ (EUS) à 02'45''
4 RUS D.MENCHOV (RAB) à 02'58''
5 BEL J.VAN DEN BROECK (OLO) à 03'31''
6 USA L.LEIPHEIMER (RSH) à 04'06''
7 HOL R.GESINK (RAB) à 04'27''
8 ESP J.RODRIGUEZ (KAT) à 04'58''
9 ESP L.SANCHEZ (GCE) à 05'02''
10 RTC R.KREUZIGER (LIQ) à 05'16''
11 ITA I.BASSO (LIQ) à 05'30''
12 KAZ A.VINOKOUROV (AST) à 06'25''
13 CAN R.HESJEDAL (GRM) m.t.
14 IRL N.ROCHE (ALM) à 06'44''
15 ESP C.SASTRE (CTT) à 07'34''

 

 

  RESUME DE L'ETAPE PRECEDENTE  

  

 

 

Alberto Contador a marqué les esprits lors de la 12e étape du Tour de France. 2e derrière Joaquin Rodriguez à Mende, l’Espagnol a attaqué et repris 10 secondes sur Andy Schleck.

 

Ce n’est pas un gain démentiel mais psychologiquement, Alberto Contador a envoyé un message fort vendredi lors de la 12e étape du Tour de France. Oui, l’Espagnol a osé attaquer dans la fameuse montée Laurent Jalabert. On attendait plutôt Andy Schleck dans ce rôle, lui-même ayant récemment avoué qu’il était prêt à perdre le Tour pour le gagner. Mais le tenant du titre, qui s’était déjà comporté en leader sur la Madeleine, a montré qu’il était bien en mesure de riposter. Les attaques répétées du Luxembourgeois, à Avoriaz, puis dans la Madeleine, avaient laissé entrevoir des failles chez l’Espagnol. Elle ont surtout touché son orgueil. Cette étape à Mende aurait pu le brider, de peur d'étaler des faiblesses. Contador a au contraire démontré sa force. Schleck lui avait pris 10 secondes à Avoriaz. L’Espagnol lui a rendu la monnaie de sa pièce. S’il a dû laisser la victoire d’étape à Joaquin Rodriguez, un spécialiste de l’exercice, Contador fait la bande-annonce d’un duel de légende dans les Pyrénées.

Saxo Bank à la planche
Après deux jours d’accalmie, le peloton a donc fait la course. La vraie. Déroulant d’abord une échappée de 18 coureurs au fort potentiel de dangerosité. Pas du niveau de l’échappée fleuve de Laurent Jalabert en 1995 mais celle-ci a quand même eu le don de faire bosser dur l’équipe Saxo Bank. Usée pendant 60 kilomètres par une bagarre intense, sur un terrain prisé et s’y prêtant, la formation danoise a eu le tort d’accepter la formation d’un groupe de 18 coureurs, où Hesjedal (12e au général) n’était que l’une des menaces pour le Maillot Jaune. Astana et RadioShack y glissaient Vinokourov et Klöden, ces trois-là se faisaient la malle en compagnie de Kiryienka à 50 km du but et Saxo Bank était obligé de maintenir un train élevé (2 à 4 minutes d’écart). Cela se paiera peut-être dans les Pyrénées. Le Tour se gagne, ou se perd, aussi dans ces moments-là. Thor Hushovd et Anthony Charteau l’ont bien compris en s’immisçant dans cette échappée pour récupérer l’un le Maillot Vert, l’autre le Maillot à Pois.

Contador passe à l'attaque
Une victoire d’étape n’a pas de prix non plus. Les coéquipiers d’Andy Schleck étaient soulagés de voir arriver du soutien (Cervélo, Liquigas) à l’approche de l’arrivée. Pour quel résultat final ? Cela reste un mystère. Toujours est-il qu’à plusieurs, l’effort combiné condamnait d’abord les 12 rescapés de l’échappée initiale, puis Hesjedal, Kiryienka et Klöden, avalés dans cette terrible montée Laurent Jalabert. Le groupe Maillot Jaune restait pourtant sage. Contador marquait Schleck à la culotte et on pensait qu’il en serait ainsi jusqu’au bout. Sauf qu’à 1 km du sommet, l’Espagnol profitait d’un petit moment d’inattention du Luxembourgeois et accélérait brutalement. Le Maillot Jaune ne pouvait répondre, n’ayant d’autre choix que de limiter la casse, assis sur sa selle. Malgré la présence de Vinokourov devant lui, Contador poursuivait son ascension, avec Joaquin Rodriguez s’accrochant à sa roue arrière. Le double vainqueur du Tour avait d’autres intérêts et le Kazakh, bien que légitimement déçu, se rangeait derrière. Car l’issue ne faisait aucun doute. Rodriguez laissait Contador rouler sur les deux kilomètres de plat restants, pour signer sa première victoire d’étape sur le Tour, et priver Astana d'un succès qui lui tendait les bras. Andy Schleck arrivait 10 secondes derrière. A l’amorce des Pyrénées, il n’a plus que 31 secondes d’avance sur Contador. Le duel est bien engagé.

 

Classement de la 12e étape :
1. Rodriguez (Esp, Katusha) 4h58'26''
2. Contador (Esp, Astana) m.t.
3. Vinokourov (Kaz, Astana) à 4''
4. Van den Broeck (Bel, Omega Pharma-Lotto) à 10''
5. Schleck (Lux, Saxo Bank) m.t.

 

 

Samedi 17 juillet 13h30  Direct
13e étape : Rodez - Revel (196 km)
Samedi 17 juillet 13h30  Direct
13e étape : Rodez - Revel (196 km)

 

 

  

CARTE13.gif

Tag(s) : #Cyclisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :