Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog















[HOCKEY SUR GLACE] Sport + vous propose de suivre la phase finale de ces championnats du Monde. Si tous les favoris sont au rendez-vous, cette première semaine a démontré que l'écart entre les nations s'est resserré. La France quant à elle jouera sa survie dans ce mondial face à l'Italie. Vainqueurs la nuit dernière (3-2) du premier match, les français ont fait un pas vers le maintien dans l'Elite Mondiale.



Le Classement de la première phase :

CLASSEMENT DU GROUPE A
RANG ÉQUIPE V VP D DP BP BC PTS
1 Suisse 3 0 0 0 10 4 9
2 Suède 2 0 1 0 17 9 6
3 Bélarus 1 0 2 0 9 9 3
4 France 0 0 3 0 2 16 0
CLASSEMENT DU GROUPE B
RANG ÉQUIPE V VP D DP BP BC PTS
1 Canada 3 0 0 0 17 5 9
2 États-Unis 2 0 1 0 13 6 6
3 Lettonie 1 0 2 0 3 11 3
4 Slovénie 0 0 3 0 2 13 0
CLASSEMENT DU GROUPE C
RANG ÉQUIPE V VP D DP BP BC PTS
1 Finlande 3 1 0 0 11 5 8
2 Norvège 1 0 1 1 6 10 4
3 Allemagne 1 0 2 0 7 10 3
4 Slovaquie 1 0 2 0 9 8 3
CLASSEMENT DU GROUPE D
RANG ÉQUIPE V VP D DP BP BC PTS
1 Russie 2 1 0 0 16 6 8
2 R. tchèque 2 0 0 1 16 9 7
3 Danemark 1 0 2 0 9 11 3
4 Italie 0 0 3 0 5 20 0

Le Programme TV de la phase Finale :

Samedi 10 mai 23h45
Russie / Suède
Dimanche 11 mai 11h00
Italie / France  (Match 2)
Lundi 12 mai 09h15
Suède / République tchèque
Lundi 12 mai 23h15
Suisse / Russie OU Canada / Finlande
Mardi 13 mai 09h15
Suisse / Russie OU Canada / Finlande
   
Mercredi 14 mai 21h45  
1/4 Finale
 - Norvège / Canada
Jeudi 15 mai 00h00
1/4 Finale - Tchèque / Suède
Jeudi 15 mai 09h30
1/4 Finale - Russie / Suisse
Jeudi 15 mai 21h30
1/4 Finale - USA / Finlande
Vendredi 16 mai 21h00
1ère demi-finale
Vendredi 16 mai 23h00  
2ème demi-finale
Samedi 17 mai 08h00
Demi-finale
Dimanche 18 mai 21h15  
Finale des championnats du Monde

L'Equipe de France dans ce championnat du monde

Phase Préliminaire : France 1  - 4 Suisse

Cristobal Huet ne peut pas tout faire. Face à une formation helvète classée 8e dans la hiérarchie mondiale, le gardien de l’équipe de France a multiplié les arrêts (44 au total) samedi à Québec. Mais la seule star française de la NHL a quand même dû s’incliner à quatre reprises sur les tirs de la jeune armada helvétique. L’équipe de France a donc entamé son périple canadien par une défaite (4-1 : 2-0, 1-1, 1-0) pour son entrée en lice dans le Groupe A. Un revers attendu et logique après quatre ans passés loin de l’élite mondiale.

Phase Préliminaire : France 0  - 9 Suède

On avait quitté les Français battus par les Suisses (4-1), quelque peu déçus d’avoir été spectateurs une bonne partie du match. Le début de l’opposition contre la Suède a permis de voir que la leçon avait été retenue. David Henderson, l’entraîneur des Français, avait néanmoins de suite annoncé la couleur en plaçant Cristobal Huet sur le banc des remplaçants alors que Fabrice Lhenry prenait place dans la cage. Un signe fort que les Bleus n’espéraient finalement rien de ce match, pour tout miser sur la dernière rencontre de ce Groupe A contre le Bélarus.

Lhenry en tous cas n’a pas fait de figuration, au moins pendant tout le premier tiers-temps ainsi que les 8 premières minutes du deuxième. Car si la fessée au final est sévère (9-0), il aura tout de même fallu aux Nordiques attendre longtemps pour trouver la faille, par Tony Martensson. Une fois la boîte de Pandore ouverte, l’avalanche a en revanche déboulé (51 tirs en tout). Patric Hornqvist, Mattias Weinhandl, Niclas Wallin ou encore Nicklas Backstrom et Alexander Edler enfilaient les buts comme des perles. La rentrée du portier grenoblois à 7-0 ne modifiait que peu la donne.

Phase Préliminaire : France 1  - 3 Bélarus

La France, battue lors de ses deux premières sorties face à la Suisse et la Suède, avait tout misé pour son dernier match du groupe A contre le Bélarus mais le coup de poker n’a pas été concluant. Malgré l’ouverture du score d’Alexei Kakyuzhny, sur un tir fusant au ras (0-1, 12e), les coéquipiers de Baptiste Amar ne se démobilisaient pas. Mieux, ils parvenaient à égaliser grâce à Olivier Coqueux, bien aidé par une petite bévue du gardien adverse (1-1, 19e). Dans sa cage, Cristobal Huet pouvait esquisser un sourire mais la suite des événements allait vite le ramener sur terre. En plein milieu du 2e tiers-temps, le portier des Washington Capitals laissait filer le palet entre ses jambes et Alexei Ugarov redonnait l’avantage aux siens (1-2, 27e). Le coup était rude d’autant que les Français, qui se ruaient à l’attaque, étaient incapables de réagir. En contre, Andreï Kostitsyn les crucifiait en se jouant une nouvelle fois de Huet, qui avait déserté son but pour venir à sa rencontre (1-3, 59e).
les Bleus joueront leur survie dans le groupe mondial, comme en 2000 et 2004, devant l’Italie, lanterne rouge du groupe D. Une série de trois matches sera au programme.

Poule de relégation, Match 1 : France 3 - 2 Italie

Cela faisait huit ans qu’ils attendaient cela. Huit ans et une large victoire face au Japon (7-2) que les Bleus n’avaient pas remporté le moindre match aux Championnats du Monde de hockey. La nuit dernière, les Bleus ont signé un succès capital dans l’optique du maintien parmi la crème du hockey mondial en prenant le dessus sur leur vieux rivaux italiens (3-2), eux aussi bons derniers de leur phase de poule.

La France n’a pourtant pas bien entamé la partie puisqu’après huit minutes de jeu seulement, la prison avait déjà accueilli Treille par deux fois, mais aussi Lusselier. Les Italiens ont bien profité de leur supériorité numérique pour prendre les devants au tableau d’affichage grâce à Pittis qui trouvait la lucarne de Huet (1-0, 8e). Mais la première pénalité italienne était elle aussi sanctionnée par Treille qui se faisait justice en déviant judicieusement un tir de Bachet (1-1, 9e). Dans la deuxième période, les Bleus prenaient un avantage décisif juste avant que la sirène retentisse, Amar profitait de la confusion devant les cages adverses pour tromper le portier transalpin et redonner l’avantage à son équipe (2-1, 39e). La dernière période, disputée dans un climat très tendu avec sept pénalités (3 côté français et 4 côté italien) se terminait sur un score nul. Bordeleau offrait une grosse bouffée d’air à la France en tirant de loin et en profitant du trafic qui masquait le gardien italien pour inscrire le but victorieux (3-1, 51e). En infériorité numérique, les Italiens trouvaient tout de même la faille à huit secondes de la fin du temps réglementaire (3-2, 59e).

Poule de relégation, Match 2 : France 6 - 4 Italie
 
Cette fois c’est fait. Vainqueurs de l’Italie lors de la première manche des barrages maintien/relégation (3-2), les hommes de Dave Henderson ont remis ça samedi. Une victoire synonyme de maintien en première division pour les Bleus. Les choses avaient pourtant mal débutées pour eux avec l’ouverture du score des Italiens par Jason Cirone après seulement trois minutes de jeu. Cinq minutes plus tard, la France revenait au score par l’intermédiaire de Bordeleau. Yorick Treille s’est ensuite chargé de donner l’avantage à ses coéquipiers avant la fin du premier tiers-temps (2-1). Un avantage que les Français n’ont plus rendu à leur adversaires jusqu’à la fin de la partie. Malgré un bon début de deuxième quart, les Italiens ont tout de suite encaissé un nouveau but, œuvre de Jonathan Zwikel (3-1). C’était le moment que choisissait l’entraîneur de la Squadra, Michel Goulet, pour remplacer son gardien, Thomas Tragust, par Gunther Hell. L’Italie allait reprendre espoir après qu’Andre Signoretti ait marqué le deuxième but de son équipe à la 27e minute (3-2). Quand Julien Desrosiers donnait un nouvel avantage de deux buts au début du troisième tiers (4-2), on pouvait penser que l’affaire était pliée. Mais L’Italie démontrait encore une fois qu’elle avait des ressources par Pat Lannone (4-3). Le suspense n’aura toutefois pas duré longtemps puisqu’à peine une minute après, Yorick Treille redonnait deux buts d’avance à la France. Puis trois grâce à Bordeleau, à neuf minutes de la fin. Jonathan Tippis réduisait bien la marque à trois minutes du terme de la partie, mais cela n’a eu pour effet que de réjouir les spectateurs de la patinoire de Québec, sans doute satisfaits du spectacle.



   Chez lui, à la maison, le Canada, vainqueur en 2007, sera le favori de la compétition 

Tag(s) : #Hockey & NHL
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :