Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[CYCLISME]  Avant de retouver la plaine, les coureurs de ce Tour de France 2008 franchiront aujourd'hui une ultime étape de moyenne montagne avec notamment un col de deuxième catégorie au programme.



Le résumé de la dix-septième étape, entre Embrun et l'Alpe d'Huez : Sastre fait coup-double !

Longue, et dure ! Tels étaient les deux principales caractéristiques de l'étape reine de ce Tour 2008. Longue de 210 kilomètres, elle présentait trois terribles difficultés : le Galibier, la Croix-de-Fer et l'ascension finale vers l'Alpe d'Huez.
En début d'étape, un groupe de quatre sort du peloton, composé de Rémy Di Grégorio (Française des Jeux), Peter Velits (Milram), Ruben Perez (Euskaltel-Euskadi) et Stefan Schumacher (Gerolsteiner), déjà à l'avant la veille. Le peloton ne laisse pas vraiment un écart considérable, mais lève finalement le pied à l'approche de la côte de Sainte-Marguerite, classée 3ème catégorie.
Dans le Col du Galibier, les quatre fuyards font course en tête, et, en tête du peloton, Thomas Voeckler (Bouygues Telecom), John-Lee Augustin (Barloworld) et le maillot à pois Bernhard Kohl (Gerolsteiner) vont chercher des points pour le classement de la montagne. Voeckler poursuit son effort dans la descente et tente de s'échapper en compagnie de Barredo et Txurruka, puis de Nibali. Mais ce groupe de poursuite sera très vite repris par un peloton emmené par la CSC.
Dans la descente du col du Télégraphe, situé juste après le Galibier, Rémy Di Grégorio est lâché par le trio de tête. Puis, dans le col de la Croix-de-Fer, c'est au tour de Ruben Perez de lâcher prise, laissant ainsi Schumacher et Velits seuls en tête. Dans le peloton, la CSC accélère fort et fait beaucoup de dégâts à l'arrière du groupe maillot jaune. Di Grégorio, puis Perez, sont quand à eux repris par le peloton.
A 7 kilomètres du sommet de la Croix-de-Fer, Peter Velits lâche Stefan Schumacher, ce dernier sera repris à 4 kilomètres de la fin de l'ascension. Justement, au sommet, c'est bien-entendu Velits qui passe en tête.
Dans la descente, Jérome Pineau (Bouygues Telecom) s'échappe, réussit un grand numéro et rejoint Velits en tête de la course. Au pied de l'Alpe d'Huez, c'est à dire à 13 kilomètres de l'arrivée, Pineau lâche son compagnon et compte un peu plus d'une minute sur le groupe de favoris. Il sera avalé dans les premières pentes.
Justement, sur les premières rampes, c'est Carlos Sastre (CSC) qui place la première attaque ! Les principaux lâchés se nomment Kirchen, Cunego et Kreuziger. Alors que Sastre est parti, Denis Menchov cale et est lâché par le groupe de tête !
Derrière Sastre, un groupe de 11 se forment, avec les frères Schleck, Evans, Valverde, Kohl, Efimkin, Vandevelde, Sanchez, Goubert, Valjavec et Menchov, qui a fait son retour. En tête, le grimpeur espagnol de la CSC creuse l'écart et est en train de réaliser le doublé étape-maillot jaune, alors que le groupe de favoris n'avance pas vraiment, malgré les accélérations d'Efimkin et Valverde notamment. Dans le dernier kilomètre, Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) et Andy Schleck (CSC) prennent quelques longueurs d'avance et se disputent la deuxième place, derrière Sastre, qui signe sa deuxième victoire sur le Tour de France !
Le suspense reste entier avant les toutes dernières étapes de cette 95ème édition, et surtout le contre-la-montre de samedi, où on assistera certainement à un duel Sastre-Evans.




Au programme aujourd'hui : dix-huitième étape, entre Bourg d'Oisans et St-Etienne




Sorti des Alpes, le peloton peut désormais souffler ! Sauf défaillance, tous les coureurs encore en course rallieront Paris dimanche... à moins que l'étape d'aujourd'hui, entre Bourg d'Oisans et St Etienne, fasse une dernière fois quelques dégâts. Désignéé étape de moyenne montagne, elle proposera par exemple une côte de 3ème catégorie (avec une pente moyenne de 7% !), un col de 2ème catégorie, ainsi qu'une côte de 3ème catégorie située à moins de 10 kilomètres de l'arrivée.
Cette dix-huitième étape, longue d'un peu moins de 200 kilomètres, devrait être propice à une échappée. Il faudra cependant à ces potentiels fuyards être bon grimpeur pour franchir les trois difficultés du jour.
Les maillots distinctifs ne devraient pas changer d'épaule au terme de l'étape de ce soir, mais nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise !



undefinedLa diffusion TV de la dix-huitième étape


Sur France 2 : à partir de 14h25

Sur Eurosport : à partir de 14h30
undefined
Rediffusions :
Jeudi 24 juillet à 22h00 sur EUROSPORT
Vendredi 25 juillet à 00h30 sur EUROSPORT

Vendredi 25 juillet à 13h15 sur EUROSPORT




Les mags du jeudi 24 juillet


        Jeudi 24 juillet 10h50  Direct
Village Départ
    Jeudi 24 juillet 12h00 Direct
Kilomètre 0
        Jeudi 24 juillet 13h50  Direct
L'Avant Tour
        Jeudi 24 juillet 17h20  Direct
L'Après Tour
        Jeudi 24 juillet 20h10  Direct
Le film du Tour
        Jeudi 24 juillet 22h30  Direct
Retour sur le Tour 
Tag(s) : #Cyclisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :